C’est reparti pour le SLUC Nancy

Bien que toujours remonté par son éviction injuste et injustifiée de l’Euroligue, la plus prestigieuses des compétitions continentales, le SLUC Basket Nancy peut néanmoins envisager des lendemains sportifs radieux grâce à son recrutement et grâce au soutient inconditionnel de son fidèle public, le premier de France et l’un des plus incandescents. Nancy possède en effet la meilleure moyenne de spectateurs du championnat avec 5 310 personnes. C’est certain, le SLUC ne sera pas facile à battre dans son antre de Gentilly. En tout cas, l’équipe de la cité ducale, championne de France en 2008, restera un candidat sérieux au titre. Avec un effectif complet, l’ambition du club est intacte et légitime, même si l’affaire de l’Euroligue demeure dans tous les esprits. « Pendant cinq ans, nous nous sommes battus pour avoir le ranking (le meilleur classement sur une durée) et un cycle de trois ans en Euroligue, mais les instances ont changé les règles en cours de route », s’emporte encore le président du SLUC. « On va essayer de bien se comporter en Eurocoupe mais la colère est toujours là. Et nous ne sommes pas près d’oublier. » Car Nancy a tout de même réussi à obtenir un lot de consolation, l’Eurocoupe, une compétition européenne sous-médiatisée et injustement mésestimée. Pourtant, avec une force de frappe toujours d’attaque, le SLUC vise « les quatre premières places et même le top 2 pour avoir l’avantage du terrain jusqu’au bout ». L’issue de ce nouvel exercice pourrait d’ailleurs conditionner l’avenir puisqu’approchent les fins de mandat du président et de contrat de l’entraîneur. Un titre et ça repart. Le nouveau slogan de Nancy ?

(Source : presse régionale) 

Laisser un commentaire