Nuages noirs sur les cristalleries de Baccarat

En envisageant de fermer l’unique four dédié à la fabrication à la main sur les trois que possèdent les cristalleries de Baccarat, ces dernières font planer le doute sur l’avenir de plus de 250 salariés et sous-traitants. Pour les syndicats, « cette fermeture est la conséquence d’une mécanisation galopante, au détriment du travail traditionnel reconnu à la cristallerie de Baccarat ». Rappelons que l’entreprise lorraine, créée en 1764, avait déjà supprimé 120 emplois en 2003. De même, celle-ci a également renvoyé 86 intérimaires au début de l’année et a procédé à des mesures de chômage partiel. Du jamais vu depuis 1995 …

Laisser un commentaire