Le préfet avalise la fermeture du collège Robert Schuman !

L’établissement scolaire devrait bien fermer définitivement ses portes à l’issue de la prochaine année scolaire. C’est en tout cas ce que vient dernièrement d’ordonner le préfet Bernard Niquet. Ce dernier a même profité de l’occasion pour confirmer la fusion des collèges Bernanos et Georges de La Tour, avec fermeture de Bernanos au plus tard en … Lire la suiteLe préfet avalise la fermeture du collège Robert Schuman !

Les journaux lorrains pactisent avec l’Alsace !

Quelle n’a pas été notre surprise, quelle n’a pas été notre immense tristesse, notre profonde colère, de constater récemment que le traditionnel magazine « Détente en Lorraine », distribué chaque année au début de la belle saison par les gens du Républicain Lorrain et leurs complices de l’Est Républicain et de Vosges Matin,  afin d’inviter les lecteurs … Lire la suiteLes journaux lorrains pactisent avec l’Alsace !

Le crocodile des Vosges n’existe pas !

Xertigny devrait certainement ouvrir des commerces de farces et attrapes. Alors que le mystère de la fameuse bête des Vosges n’est toujours pas résolu, celui du croco de l’étang de la petite cité est terminé. Il n’y pas ou plus de reptile dans les eaux de Xertigny. C’est en tout cas ce qu’a révélé la … Lire la suiteLe crocodile des Vosges n’existe pas !

Carling à nouveau sacrifié

Décidément le bassin d’emploi de Saint-Avold n’en fini plus de souffrir au point d’être au bord de l’asphyxie avec la crise. Après Total, voilà que c’est désormais Arkema qui se désengage progressivement de la plateforme pétrochimique de Carling en Moselle-Est. Sur tout le bassin, ce sont ainsi plus de 1 000 emplois qui sont en jeu. … Lire la suiteCarling à nouveau sacrifié

Ingérence alsacienne en Lorraine

Dernièrement, près de 800 personnes, en grande majorité en provenance d’Alsace, ont manifesté à Sarreguemines contre la construction à Hambach, en Lorraine, d’une centrale électrique au gaz. C’est la petite commune d’Herbitzheim, située en territoire lorrain actuellement rattaché à l’Alsace, qui est devenue, par l’intermédiaire de son maire, le leader de la contestation. La centrale … Lire la suiteIngérence alsacienne en Lorraine

Longwy vit à l’heure de ses chantiers

Les pelleuses ont un peu partout investi la cité des émaux, dont la ville neuve et les fortifications Vauban ont été inscrites l’année dernière au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Et c’est toute l’image, autrefois triste et grise, assimilée à la sinistrose post sidérurgique, qui a commencé à s’en trouver complètement transformée. Nous n’allons … Lire la suiteLongwy vit à l’heure de ses chantiers

Pays-Haut : des lotissements à foison

Dans tout le Pays-Haut, les lotissements ont poussé comme des champignons ces dernières années. De Briey à Longwy en passant par Trieux ou Villerupt, les projets se sont multipliés et ne manquent toujours pas. Chaque village veut ainsi avoir son propre lotissement au détriment des terres agricoles et autres vergers. 47 projets de lotissements, représentant près de 1 129 parcelles potentielles, sont actuellement à l’étude.  Le mouvement s’est poursuivi en 2007 et 2008, comme en témoignent les « Terrasses du Chevillon » à Trieux, où quelques 152 maisons sont censées sortir de terre «prochainement». A Mont-Saint-Martin, la ZAC du Vivier 2, située près du quartier de Piedmont, poursuit son essor et continue à se garnir de maisons. Une zone préventive phonique a de même été préservée si le doublement du viaduc est envisagé. L’espace pourrait ainsi peut-être accueillir une salle polyvalente. Les constructions neuves sont également légion dans le village d’Avril, près de Briey. Par ailleurs, d’autres projets d’importance ont pu aboutir, notamment dans la vallée de l’Orne et plus particulièrement à Jœuf, commune qui fut pourtant longtemps contrainte par les affaissements miniers. On ne va bien entendu pas se plaindre du nouvel élan démographique qui fait tant bien à notre belle province. Mais il ne faudrait pas non plus, après l’immobilisme, tomber dans l’excès inverse de l’immobilier à outrance dans les campagnes. 

Lire la suitePays-Haut : des lotissements à foison

Les églises du Pays Messin resteront ouvertes

A l’heure actuelle, dans les villages du pays Messin,  toutes les églises sont généralement fermées au public, les vols ayant refroidi certaines ardeurs. Mais cela pourrait bientôt changer… C’est déjà le cas à Scy-Chazelle, commune de la maison de Robert Schuman. Le prêtre a en effet finalement réussi à faire ouvrir son église fortifiée tous … Lire la suiteLes églises du Pays Messin resteront ouvertes

Investissements étrangers : la Lorraine retrouve son rang !

Tel est le constat qui transparaît dans le classement des investissements étrangers en France. La Lorraine, après avoir pourtant reculé au 11ème rang l’année dernière, réalise une excellente opération et retrouve sa huitième place. Un véritable bond pour notre territoire qui redevient donc attractif pour les investisseurs étrangers. L’année 2008 a également vu s’affirmer une … Lire la suiteInvestissements étrangers : la Lorraine retrouve son rang !

Meisenthal : le nouveau musée dans tous ses éclats

Le nouveau Musée du Verre a dernièrement ouvert ses portes à Meisenthal dans le Bitcherland. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une éclatante réussite. En effet, le rez-de-chaussée a été rénové de la plus belle des manières, en alliant la chaleur du bois, la clarté des lumières et des verres à … Lire la suiteMeisenthal : le nouveau musée dans tous ses éclats

Mey : un exemple à suivre

Petit poucet de Metz Métropole, Mey, ancien village vigneron perché sur le haut d’un coteau qui domine les communes voisines de Vantoux, Vallières et de Nouillly aux portes de Metz, a su préserver son cadre de vie à travers une politique d’embellissement avisée tout en assurant son développement démographique. Ainsi, une seconde fleur obtenue au … Lire la suiteMey : un exemple à suivre

L’Open de Moselle : un tournoi à vendre

L’information n’est en effet plus confidentielle depuis quelques temps et l’annonce officielle de mise sur le marché par Sport-Five (Lagardère-Sport), propriétaire du désormais célèbre tournoi mosellan, né en 2003 et inscrit par l’Association Tennis Professionnelle (ATP) entre Tokyo, Munich, Washington et Barcelone. Si bien qu’il est légitime d’avoir quelques inquiétudes et de se demander si la Moselle gardera au-delà de 2009 et de la crise économique son bijou tant convoité. 

L’Open de Moselle cherche donc un repreneur et ne sera pas en tout cas 100% « fédéralisé », c’est-à-dire organisé et géré par la Fédération Française de Tennis (FFT) comme l’est Roland-Garros. En revanche, cette dernière se dit tout-à-fait prête à mettre la main au porte-monnaie pour conserver, non pas le rendez-vous messin, mais simplement la « semaine » inscrite au calendrier ATP. Car pour la FFT, peu importe que le tournoi soit finalement en Lorraine ou ailleurs, du moment qu’il reste en France.  En effet, de nos jours, être propriétaire d’un tournoi, cela signifie avant tout posséder un espace dans le calendrier. Ce qui s’avère pour le moins compliqué tant la concurrence mondiale est rude. Et encore plus aujourd’hui, car la crise économique qui touche notre belle province offre des opportunités aux uns et aux autres. Cela dit, on constate le même son de cloche à Lyon par exemple, qui vient dernièrement de perdre 2 de ses 4 sponsors principaux et qui a décidé de baisser ses prix de 200 000 euros. Si bien que tous les partenaires économiques et institutionnels sont logiquement prudents par les temps qui courent. Mercedes s’est ainsi retiré du circuit, occasionnant une perte sèche pour tous les tournois de la planète. Le budget de Metz dépasserait les deux millions. Mais c’est une telle somme qui fait la grandeur d’une manifestation enviée. La question est donc la suivante : si d’autres partenaires ne se lancent pas dans l’aventure, les acheteurs potentiels auront-ils les moyens suffisants pour assurer la pérennité de l’Open de Moselle ? Car le prix de l’Open 57 avoisinerait tout de même les 1,5 million d’euros. Or, outre l’étranger, une ville française est sur les rangs, à savoir  Orléans, qui a devancé tout le monde pour faire une offre. La ville du Loiret possède en effet un « challenger » dont la dotation en prix l’amènerait au sixième rang des tournois de l’Hexagone, juste derrière Metz. Et « ironie du sport », ce sont les dirigeants mosellans qui ont partagés leur savoir-faire pour lancer l’épreuve orléanaise voici quelques saisons ! Quelle gratitude et quel remerciement nous font donc là les maudits Orléanais. Mais à la base, ce sont tout de même les Mosellans qui ont commis une terrible erreur en aidant les gens du Loiret. Encore une fois le si lancinant refrain lorrain revient à la charge : Trop bons trop cons ! Qu’on retienne une fois pour toute la leçon dans la jungle terrible de la concurrence.

openmoselle.jpg openmoselle2.bmp 

Lire la suiteL’Open de Moselle : un tournoi à vendre

Nancy se lance dans le grand bain !

La Communauté d’Agglomération du Grand Nancy (CUGN) réfléchit sur l’opportunité d’implanter sur le site de Nancy-Thermal un centre d’aqualudisme et d’activités médico-sportives. La Ville de Nancy possède en effet un forage sur la nappe phréatique de grès vosgien qui s’étend de Vittel à Amnéville-les-Thermes. C’est d’ailleurs ce dernier qui alimente actuellement la piscine ronde et … Lire la suiteNancy se lance dans le grand bain !

La chimie au service du nucléaire

6 kilomètres de tuyaux, 54 semi-remorques de matériel, 41 millions d’euros d’investissement… Les chiffres parlent d’eux-mêmes quand il s’agit d’évoquer la véritable usine chimique qui vient d’être aménagée à Cattenom afin de nettoyer les générateurs à vapeur de la plus importante centrale nucléaire de France. Si les chantiers sont traditionnellement toujours de grande ampleur ici, … Lire la suiteLa chimie au service du nucléaire

80 000 visiteurs pour la maison du Centre Pompidou !

Même s’il n’ouvrira ses grandes portes que dans un an, le Centre Pompidou Metz suscite déjà pas mal la curiosité. De très bonne augure puisque la maison du centre, située à la proximité immédiate du chantier, a récemment accueilli son 80 000ème visiteur. Ce beau succès, tout comme celui du premier week-end de Constellation, l’exposition … Lire la suite80 000 visiteurs pour la maison du Centre Pompidou !

Plaidoyer pour la défense de Frescaty

Dans sa configuration actuelle, la base aérienne 128 de Metz-Frescaty est le modèle même de ce qui a inspiré la réforme des iniques restructurations militaires. La dépecer pour ensuite la fermer ne reviendra pas à économiser de l’argent, mais au contraire à en dépenser encore plus, pour faire moins bien. Une aberration totale, une écrasante incompréhension. Car quand l’ancien chef d’état-major de l’armée de l’air a arbitré jadis en faveur de Metz-Frescaty pour y installer l’état-major de toutes les forces aériennes, l’argument principal était celui du plus faible coût. Pour quelles obscures raisons cet argument ne serait-il donc plus valable aujourd’hui ? La réponse tient aussi bien dans le népotisme et le clientélisme de l’actuel gouvernement français que dans l’incompétence et la désunion des politiques lorrains et plus particulièrement mosellans. Il est beau le pays des droits de l’Homme, soi-disant modèle de démocratie. Magnifique ! Car rappelons-nous que déjà à l’époque, le ministre français avait eu le choix entre Tours, Dijon et Metz. Or, voici que l’option Dijon revient sur le devant de la scène, même si, comble de l’ironie et du ridicule, cette dernière n’est absolument pas en mesure, actuellement, de recevoir les cadres basés à Frescaty. Pour réaliser ce déménagement, il faudrait ainsi construire et doter les lieux de tous les outils de commandement indispensables. Donc dépenser toujours plus pour faire moins d’économie au final. Dépouiller un site qui dispose de tout pour le donner à un autre à l’étroit dans ses murs et en incapacité chronique à accueillir de nouveaux personnels. La base aérienne 128 abrite également les avions « Transal Gabriel » dédiés au renseignement, ainsi que les 800 personnels voués à ces missions. La perspective de transférer ces « pions » sur la base d’Evreux ne pourra s’affranchir de nouvelles constructions. Même constat donc que pour Dijon. Or à Frescaty, base spécialisée entre autres dans la logistique et dans l’aide au déploiement, d’importants efforts de remise à niveau ont été consentis. C’est même depuis la base messine que les secours aux victimes de la tempête dans le Sud-Ouest avaient été portés. Un beau cadeau de remerciement. Quelle générosité du petit Paris ! Merci, « fallait vraiment pas », comme les gens disent chez nous la main sur le cœur. Enfin, Frescaty recèle les moyens mobiles de surveillance aérienne. Pour faire simple, tous les outils destinés à l’action sont dans une même main de l’état-major messin. C’est donc peut-être cela qui dérange le plus nos ennemis ? Trop de pouvoir en main, par rapport à la soif d’en avoir plus, toujours plus, des autres ? Mais messieurs, éclater les 53 unités qui composent Metz-Frescaty sur six autres bases transgresse fortement le principe de recherche d’économie, qui est au cœur de votre propre réforme ! La plate-forme messine est en revanche en totale cohérence avec ces mêmes fondamentaux. 

Lire la suitePlaidoyer pour la défense de Frescaty

Le conseil régional opte pour Illange

La Moselle apparaît idéalement située pour créer une plateforme tri modale, c’est-à-dire associant fluvial, fer et route, qui pourrait accueillir des flux de conteneurs en provenance des ports d’Anvers et de Rotterdam dans la mer du Nord, tous deux saturés. Restait encore à trancher entre les sites d’Illange et Metz… Toujours est-il que le projet est en pleine discussion et apparaît comme un élément structurant de la Lorraine logistique de demain. Les communautés d’agglomération de Thionville et du Val de Fensch font ainsi front commun pour présenter leur projet intitulé Europort Lorraine. Celui-ci s’appuie sur les installations portuaires publiques et privées ainsi que sur la réserve foncière de 85 hectares que mettrait à disposition Arcelor Mittal. À moyen terme, la proximité de la mégazone départementale d’Illange qui permettrait de développer des activités de production serait un atout indéniable. L’idéal serait d’ailleurs d’y accueillir des activités d’assemblage. Les autorités entendent donc donner une dimension européenne au port d’Illange en étendant le quai de 300 mètres linéaires supplémentaires. De même, ce dernier disposera de 30 hectares sur le port public et de 100 hectares sur la totalité de la zone d’Illange, sans compter les 40 hectares disponibles sur le banc d’Uckange plus les 20 autres de réserve du parc à fonte. De son côté, Metz compte utiliser les futures friches militaires afin de développer le nouveau port de la ville. Chacun avance donc ses pions inlassablement. Or il faut maintenant trancher pour ce qui est du lieu d’implantation de cette infrastructure. Et c’est ce qu’a enfin fait le conseil régional, mettant ainsi fin aux atermoiements et à un attentisme consternant, en décidant d’acter le projet d’Illange, au détriment de ceux de Metz, Talange ou encore Gondreville-Frouard. Pourquoi ? Car celui-ci est situé le plus au Nord, justement face à une mégazone pouvant accueillir de grandes entreprises (on parle de plus de 150 entreprises industrielles et logistiques) et est équipé d’infrastructures ferroviaires et routières. Or, il s’avère en réalité que non, car la question de la desserte routière du port d’Illange reste encore à régler, tout comme le coût des travaux qui n’a pas été estimé, et plus particulièrement l’important volet de dépollution des terrains…

Lire la suiteLe conseil régional opte pour Illange

Les Juifs et la Lorraine s’exposent au Musée Lorrain à Nancy

Le Musée Lorrain présente du 9 Juin au 20 septembre 2009 une importante exposition consacrée au judaïsme lorrain. Intitulée « Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d’Histoire partagée », celle-ci  s’inscrit dans le cadre du programme des grandes expositions de préfiguration du nouveau musée en cours de rénovation. Attestée dès le VIème siècle à Metz, … Lire la suiteLes Juifs et la Lorraine s’exposent au Musée Lorrain à Nancy

A quand un esprit lorrain ?

Les dossiers d’infrastructures et de logistiques s’empilent de plus en plus sur le bureau lorrain. Entre ceux qui sont au point mort et ceux qui appellent à la division, notre belle province stagne au lieu de briller. Car passer ces querelles stupides et intestines et au-delà de l’activité économique qu’impliqueraient les mises en chantier de la seconde tranche de la LGV Est Européenne, de la mise à 2X3 voies de l’A31 ou du canal Saône-Moselle, la Lorraine pourrait enfin prendre une place majeure dans la compétition logistique avec le projet de la plateforme tri modale mosellane. Sur un ton d’urgence et d’exaspération les BLE appellent donc les acteurs publics à s’unir enfin pour que notre province ne sacrifie pas ces opportunités et son immense potentiel sur l’autel des guerres de clochers. Dans le cas contraire, si nos politiques ne prennent pas leurs responsabilités et continuent leurs gamineries électorales et autres, ce sont tous les grands projets actuellement débattus qui pourraient nous filer sous le nez… 

En effet, comme nous pouvons le lire ça et là, «la Lorraine est réellement un mystère », dans la mesure où elle dispose de tous les atouts pour être une grande terre de logistique, mais rien, mais alors strictement rien ou presque, ne décolle. La faute à un sempiternel problème de gouvernance politique. Le problème, c’est qu’en Lorraine, dès qu’un nouveau projet émerge et pointe le bout de son nez, vous avez aussitôt 50 % des acteurs locaux qui sortent un contre-projet similaire de leurs cartons. Ceci est d’ailleurs très visible pour les Parisiens qui se frottent les mains d’observer une telle désunion. Les Lorrains se décrédibilisent et se tirent ainsi eux-mêmes une balle dans le pied ! Or c’est cette même et pathétique gouvernance qui sera bientôt au cœur des enjeux lorrains. En effet, entre le fer, la route et le fluvial, les dossiers ne manquent pas. Alors que notre belle province se situe bien évidemment de manière idéale d’un point de vue géographique, géostratégique et en termes de flux et d’échanges Nord-Sud, il paraît tout  bonnement incompréhensible et inconcevable qu’elle ne tire pas mieux son épingle dans le jeu logistique, au moment même où les Ports de Marseille viennent d’entrer dans le capital de la plateforme de Pagny en Bourgogne. Alors que nous sommes actuellement dans une situation d’urgence et de saturation de nos principaux axes de communication, il faut bien comprendre que c’est justement à Paris que les arbitrages se feront. Et comme d’habitude, il n’y aura aucun état d’âme pour la Lorraine.

71492grandest34jd541.jpg

Lire la suiteA quand un esprit lorrain ?

Une plate-forme logistique à Damblain dans les Vosges

Le groupe Deret associé au promoteur Prologis va investir plus de 300 millions d’euros afin de créer sur les 302 hectares de l’ancienne base aérienne de Damblain une plate-forme logistique de 600 000 m² qui devrait employer à terme 1 500 personnes. Les besoins de cette future plateforme concerneront avant tout la manutention et la … Lire la suiteUne plate-forme logistique à Damblain dans les Vosges

Valeurs Actuelles fait l’éloge de la Lorraine

Une fois n’est pas coutume la presse française ne tarie pas d’éloge sur notre belle province, dernièrement citée en exemple dans le magazine Valeurs Actuelles. Il était ainsi important pour nous de vous le signaler. Un document particulièrement réconfortant et agréable en ces temps de crise. Comme quoi. Ne perdons pas espoir, mais croyons au … Lire la suiteValeurs Actuelles fait l’éloge de la Lorraine

Des flammes à la lumière : au nom de la paix

Le deuxième son et lumière de France reprendra cette année encore du service près de Verdun pour le plus plaisir des dizaines de milliers de spectateurs. Retraçant de manière grandiose la célèbre bataille de Verdun et mis en scène par plus de 600 bénévoles passionnés de l’association Connaissance de la Meuse, le spectacle Des flammes … Lire la suiteDes flammes à la lumière : au nom de la paix

Bientôt la fin de la cokerie de Carling ?

Le site de Carling et ses 400 salariés encaissent de plein fouet la crise de la demande sur le marché de l’acier. En effet, le coke, matière indispensable pour alimenter les hauts fourneaux et produire de la fonte, ne se vend plus. A Carling, la montagne de stocks devient de plus en plus imposante et … Lire la suiteBientôt la fin de la cokerie de Carling ?

Son et lumière de la place Stan’

Dans le cadre des animations estivales et pour la troisième année consécutive, la Ville de Nancy vous invite à un voyage impressionniste et impressionnant en sons et images sur une des plus belles places du Monde, la place Stanislas. En 2009, 2 nouveaux tableaux seront projetés sur la façade de l’hôtel de ville aux côtés  … Lire la suiteSon et lumière de la place Stan’

Forbach amorce son renouveau

La ville de Moselle-Est tente actuellement de développer son commerce avec le centre-ville, en mutation complète, ses zones commerciales et en promouvant les commerces de proximité.  Ce pari semble porter ses fruits dans la mesure où les nouvelles enseignes se multiplient. En résumé, la ville entend avant tout rester un pôle d’ordre commercial et administratif. … Lire la suiteForbach amorce son renouveau

Aménagement du site du futur Plateau unique hospitalier de Moselle-Est

Une opération de grande envergure a ainsi permis au niveau du parc d’activités de la Rosselle, géré par la communauté de communes de Freyming-Merlebach, la réalisation des travaux de viabilisation ainsi que la création de voiries et de réseaux sur un terrain de 22 hectares.  Autrefois parc à charbon et propriété de Charbonnages de France, … Lire la suiteAménagement du site du futur Plateau unique hospitalier de Moselle-Est

C’était pourtant un exemple de sécurité…

A l’instar de la plupart des autres carreaux du secteur, la mine de Piennes ne portait pas le nom de la commune où se trouvait son siège d’extraction. Non, celle que l’on appelait aussi « mine du Nord-Est » se trouvait à Joudreville. Mais aujourd’hui, mis à part une vieille maison masquée par les arbres, il ne … Lire la suiteC’était pourtant un exemple de sécurité…

Pipeline : au tour de l’étude de faisabilité

Une étude de faisabilité se penchera sur l’idée préconisée par François Loos qui consiste à raccorder la plateforme chimique de Carling à Ludwigshafen en Allemagne, joignant ainsi la pétrochimie lorraine au réseau européen. Celle-ci fait suite à la précédente étude d’opportunité, qui concluait à l’intérêt de principe d’un tel raccordement, que ce soit pour remplacer … Lire la suitePipeline : au tour de l’étude de faisabilité

TGV Est : la desserte du Pays-Haut prise en considération

Même si rien n’est encore fait ni officialisé, les habitants du Pays-Haut, et plus particulièrement de Longwy et de Conflans-en-Jarnisy, peuvent vraiment commencer à croire à une future liaison TGV vers Paris.  En effet, pour le président de la SNCF, cette possibilité n’est pas exclue mais devra encore, avant d’être réalisée, être confirmée par des … Lire la suiteTGV Est : la desserte du Pays-Haut prise en considération

La révolution verte de Moyeuvre-Grande

Finie l’image grise et triste des mines. Depuis une quinzaine d’années déjà, la ville de Moyeuvre-Grande est entrée dans une nouvelle phase axée sur le développement durable et la qualité environnementale. La commune s’est ainsi efforcée d’effacer les stigmates post-sidérurgiques et ses nombreuses friches, non sans difficulté. Mais le résultat est là. En effet, peu … Lire la suiteLa révolution verte de Moyeuvre-Grande

Découverte archéologique à Hatrize

Dans le village du Jarnisy, les archéologues ont récemment mis à jour des vestiges carolingiens datant du haut Moyen Age, c’est-à-dire d’une période allant du VIIIème siècle jusqu’à environ l’an mille. Il s’agit ici d’habitations faites de bois, de terre et de pierres. Des annexes agricoles, étables ou ateliers artisanaux, pourraient également être découverts sur … Lire la suiteDécouverte archéologique à Hatrize

Nouveau coup dur pour le bassin de Sarreguemines

Fujifilm France a dernièrement annoncé la réduction de moitié de ses effectifs et la fermeture de 4 de ses 7 laboratoires, dont celui de Sarreguemines. Les machines du site mosellan seront démantelées, les locaux mis en vente. 38 des 43 salariés seront licenciés et l’activité sera dorénavant gérée en région parisienne. A la différence d’autres … Lire la suiteNouveau coup dur pour le bassin de Sarreguemines

Les experts Nancy après ceux de Miami !

Sur une proposition d’un expert internationalement reconnu, l’égyptologue et chirurgien dentiste Francis Janot, la faculté de chirurgie dentaire de Nancy ­ proposera à la rentrée prochaine un nouveau master unique en France avec une formation des plus innovantes autour du corps humain retrouvé dans une scène de crime ou sur un site archéologique. Le master … Lire la suiteLes experts Nancy après ceux de Miami !

Iseetech de plus en plus sur orbite

Après une année d’existence, Iseetech (Institut Supérieur Européen de l’Entreprise et des Technologies), créé à l’initiative du département de la Moselle, entend davantage fédérer les principaux acteurs institutionnels, économiques et universitaires locaux, afin de sauvegarder une véritable activité industrielle et de mettre en place une dynamique structurante pour la Moselle et la Lorraine. Dans cette … Lire la suiteIseetech de plus en plus sur orbite

Baccarat retourne aux lustres de la Belle Epoque

Durant tout l’été et jusqu’au 18 septembre, les visiteurs pourront découvrir à l’intérieur de la chapelle Sainte-Anne, qui veille sur la cour de la célèbre Manufacture lorraine, la fabuleuse exposition intitulée « Les fastes de la Belle-Epoque », période allant de la fin du XIXème siècle jusqu’à l’avènement de la Première Guerre Mondiale. Cette exposition a permis … Lire la suiteBaccarat retourne aux lustres de la Belle Epoque

Mercy accueillera un pôle innovation-santé

Un pôle innovation-santé de 43 hectares adossé aux 15 autres du futur hôpital et de la maternité devrait voir le jour sur le site de Mercy, aux portes de Metz, où un bon nombre d’entreprises médicales et paramédicales, ainsi que des laboratoires de recherches, issus du monde des grandes écoles et de l’université, ou tout … Lire la suiteMercy accueillera un pôle innovation-santé

Faune : certaines espèces d’oiseaux menacées

Les oiseaux communs seraient ainsi les plus exposés selon la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) par le réchauffement climatique et l’urbanisation. Ainsi, les chouettes des clochers et les hirondelles des fenêtres sont par exemple menacées par l’évolution de l’habitat dans les campagnes. En effet, de plus en plus de granges sont aseptisées. Si bien … Lire la suiteFaune : certaines espèces d’oiseaux menacées

Une nouvelle vie pour les anciens ateliers municipaux de Metz

200 logements, principalement des F2 et des F3 viendront d’ici à 2011 remplacer les anciens ateliers municipaux de Metz. Ceci devrait occasionner un gain de 450 habitants pour le Sud du quartier du Sablon. Mais avant tout, il s’agira de dépolluer le site, l’étape la plus lourde de l’opération. Elle interviendra juste après la démolition … Lire la suiteUne nouvelle vie pour les anciens ateliers municipaux de Metz

La Lorraine à l’UNESCO : après Vauban Le Corbusier ?

Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, est né en Suisse en 1887 avant d’être naturalisé français. Il mourut en 1965. Il est considéré comme le plus grand architecte du XXème siècle. Si en 2008, le gouvernement français avait donné avec succès la priorité à Vauban, cette année, c’est bien le dossier Le Corbusier qui sera présenté … Lire la suiteLa Lorraine à l’UNESCO : après Vauban Le Corbusier ?

ENIM : l’autre Pompidou ?

Les deux pôles du bâtiment ultramoderne de l’ENIM (Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz) se dressent déjà sur le Technopôle. L’un sera consacré à l’enseignement technologique, le second à l’enseignement académique. Tous deux seront reliés par trois passerelles vitrées qui prendront place au milieu d’un jardin. Certains qualifient d’ores et déjà cette école du futur de … Lire la suiteENIM : l’autre Pompidou ?

Massif du Donon : un chalet pour les randonneurs

Un abri tout neuf est désormais à la disposition des randonneurs effectuant le chemin des bornes ou celui des croix bleues dans le massif du Donon, dans les Vosges mosellanes. Ce sont les bénévoles du Club vosgien qui ont réalisé ce magnifique chalet, très utile pour le tourisme. L’abri se trouve non loin du lieu-dit, … Lire la suiteMassif du Donon : un chalet pour les randonneurs

Le grand stade jeté aux oubliettes ?

C’est en effet la question qui devient de plus en plus légitime de se poser depuis l’annonce de la nomination du nouveau président du FC Metz, Bernard Serin. Car s’il est bien un dossier à gérer de toute urgence pour le nouvel homme fort messin, c’est certainement celui du stade. Et s’il existe encore la … Lire la suiteLe grand stade jeté aux oubliettes ?

Record de fréquentation battu par Rando Moselle !

Avec plus de 12 000 participants et des milliers de visiteurs dans la magnifique localité de Saint-Quirin, d’ailleurs labellisée station verte de vacances et classée parmi les plus beaux villages de France, le Festival Rando Moselle a rencontré un formidable succès populaire et a ainsi battu tous les records pour une telle manifestation en Lorraine. Celle-ci … Lire la suiteRecord de fréquentation battu par Rando Moselle !

Metz : une stratégie pour revaloriser la zone Deux-Fontaines

Il n’est guère agréable de nos jours de se balader à Metz Deux-Fontaines. La zone a horriblement vieillit, le bâti y est de faible qualité, l’environnement n’y est pas franchement à la fête et la propreté laisse souvent à désirer. Bref, le tableau fait de la peine à voir. Pourtant, cette zone dispose d’énormes atouts, … Lire la suiteMetz : une stratégie pour revaloriser la zone Deux-Fontaines

Une métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

Alors que la France pourrait très prochainement structurer son territoire autour de grandes métropoles dont les compétences seraient élargies, les réflexions à ce sujet qui émanent du comité Balladur ne reconnaissent pas le sillon lorrain comme une véritable métropole. Nancy et Metz encore moins. L’heure est donc plus que jamais à l’union sacrée pour l’intérêt … Lire la suiteUne métropole multipolaire pour (enfin) être reconnu

Les Vosges en pointe du secteur de la construction

Les Vosges s’affirment de plus en plus dans le domaine de la construction durable. Et c’est encore plus vrai avec le lancement de deux nouveaux projets de bâtiments passifs, à savoir rue de la Préfecture à Epinal et au niveau des archives départementales. Ceci constitue même une première en Lorraine et en France. Les deux … Lire la suiteLes Vosges en pointe du secteur de la construction

Montigny-lès-Metz : terre d’asperges

Non, l’asperge n’est pas une spécificité d’Alsace ou des Flandres, elle est au contraire également lorraine. En effet, la ferme Grange-le-Mercier à Montigny-lès-Metz est en train de se forger une sacrée réputation dans la culture de l’asperge. Il faut dire que les terres exploitées, proches de la Seille, sont sablonneuses et légères, parfaites pour la … Lire la suiteMontigny-lès-Metz : terre d’asperges

Aménagement des abords du Centre Pompidou-Metz

L’aménagement des abords du Centre Pompidou-Metz débutera prochainement avec la mise en œuvre du parvis et de ses jardins, au moment même où la végétalisation du mur antibruit le long de la voie ferrée s’achève. Il s’agira ici de mettre en scène les abords du centre d’art contemporain afin de créer une dynamique, à l’instar … Lire la suiteAménagement des abords du Centre Pompidou-Metz

248 personnes sur la touche dans les Vosges

Le cuisiniste Manuest, qui fait face à d’importantes difficultés financières, a récemment annoncé un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 248 emplois sur les 382 que compte la société sur le site de Châtenois dans les Vosges. Voilà qui vient fragiliser encore un peu plus l’économie de ce territoire lorrain. L’entreprise, qui commercialise … Lire la suite248 personnes sur la touche dans les Vosges

Une cueillette enfin normale pour les producteurs de mirabelles

En Lorraine, les producteurs de mirabelles attendent toujours le début du mois de juin et le verdict des Saints de glace, pour s’exprimer sur la teneur, la date, la qualité et la quantité de la récolte. En 2009, après 4 années difficiles, ces derniers voient ainsi arriver avec optimisme une cueillette normale. Ils s’apprêtent en … Lire la suiteUne cueillette enfin normale pour les producteurs de mirabelles

Metz : Sainte-Chrétienne reconvertie en habitat

Petite enclave au cœur de Metz, l’ancien pensionnat de Sainte-Chrétienne est actuellement en train d’être transformé en 84 logements qui seront gérés par Batigère. Montant total de l’investissement : 17 millions d’euros. Les premiers seront attribués fin 2009. D’ailleurs, quand le promoteur a racheté l’îlot, il était prévu de démolir entièrement 8 édifices, dans la mesure … Lire la suiteMetz : Sainte-Chrétienne reconvertie en habitat

Un vénérable monument à sauver de l’abandon

L’abbaye des prémontrés de Notre-Dame de l’Étanche, à ne pas confondre avec l’abbaye cistercienne du même nom qui se trouve dans les Vosges, fut fondée au XIIème siècle par l’abbé de Belval dans un vallon écarté à proximité du village de Deuxnouds-aux-Bois dans la Meuse. Dans son voisinage, s’élevait aux origines un couvent de femmes, lui aussi de l’ordre des Prémontrés. Mais ce dernier disparut par la suite. Bien que modeste, cette abbaye possédait cependant le prieuré de Benoîte-Vaux, célèbre lieu de pèlerinage lorrain. Entièrement réduite en cendre par les mercenaires suédois, alliés du roi de France pendant la Guerre de Trente Ans, l’abbaye fut reconstruite en 1743 avec une aile à neuf cellules. La chapelle fut quant à elle achevée en 1770. Cette dernière ainsi que  le bâtiment conventuel ont été classés monuments historiques en 1984. Actuellement, Notre-Dame de l’Étanche est à l’abandon et fait malheureusement grand-peine à voir. Un véritable scandale, une honte, quand on se souvient de toute la beauté et la noblesse de l’édifice. Comme vous pouvez le voir ci cette photo prise en 2007, l’intérieur de l’église est petit à petit dévoré par dame nature. Pire, le site apparaît presque comme un véritable taudis. Incroyable. Lamentable. En effet, aujourd’hui tout a été pillé, des grandes cheminées traditionnelles, des dallages aux ornements des fenêtres en passant par les grilles de fer forgé, les planchers, les portes de chênes ou encore la rambarde et les balustrades. Les caves voutées servent de lieux de squats et des barbecues ont même été organisés sur le site quand ce ne sont pas des raves de teuffers ! L’abbaye de Notre-Dame de l’Etanche ou la lente et horrible agonie d’un endroit autrefois splendide… Il apparaissait dès lors inconcevable de ne pas vous alerter de ce véritable drame pour ce qui est du patrimoine lorrain. Il semble de même incroyable que les différentes collectivités locales ne réagissent pas face à ce désastre et ne restaurent pas ces vénérables bâtiments. Le site pourrait pourtant devenir un des piliers du tourisme local et pourrait par exemple organiser des animations et des itinéraires de découverte. Pourquoi ne pas de même transformer l’abbaye en chambres d’hôtes, en structure d’accueil de séminaires et autres réunions ?

abbayetanche.jpg

Lire la suiteUn vénérable monument à sauver de l’abandon

Une (grande) page de l’histoire du FC Metz se tourne…

Un véritable monument, une icône même, du football lorrain et même français, s’est en effet retirée… Mais pas complètement en réalité. Carlo Molinari, 75 ans, emblématique président du Football Club de Metz depuis le 21 juin 1967, à l’exception de la période allant de mai 1978 à janvier 1982, a récemment annoncé qu’il démissionnerait à … Lire la suiteUne (grande) page de l’histoire du FC Metz se tourne…

TGV Est Mosellan : la Lorraine demande des améliorations

Afin d’arriver à une couverture optimale du réseau Est-mosellan, la Lorraine réclame que des ajustements soient effectués. Car à l’heure actuelle, le TGV au départ de Francfort et qui dessert deux fois par jours Forbach ne permet pas d’arriver à Paris avant 9h le matin. Du coup, l’arrêt à Forbach ne draine pas assez de … Lire la suiteTGV Est Mosellan : la Lorraine demande des améliorations

La Bête des Vosges : entre rumeur et mystère

Cette étrange histoire reste toujours l’une des plus grandes énigmes de la fin des années 1970… Tout se passe en 1977 près de Rambervilliers lorsque des forestiers découvrent des moutons massacrés. Très vite l’affaire reprise par les journalistes va enfler, devenir grotesque parfois. Les gens se demandent s’il s’agit d’un loup, d’un renard ou d’un … Lire la suiteLa Bête des Vosges : entre rumeur et mystère

Jussy : qui veut bien restaurer le Goglo ?

Autrefois fière bâtisse dont le nom serait d’origine gauloise située sur le ruisseau de Montvaux, le Goglo de Jussy dans le Pays Messin ne semble être que le pâle reflet de son glorieux passé. Taguée, saccagée par des hordes de vandales désormais sous les verrous, l’ancienne ferme-château, qui comme tant d’autres, a fait la réputation … Lire la suiteJussy : qui veut bien restaurer le Goglo ?

La régionalisation des CCI approuvée

Les présidents des différentes Chambres de Commerce et d’Industrie ont récemment adopté le principe de la régionalisation. Cette dernière sera ainsi l’occasion de mutualiser et de rationaliser les moyens. Les chambres espèrent également gagner en efficacité et être en mesure de baisser la pression fiscale sur les entreprises, tout en améliorant le service rendu à … Lire la suiteLa régionalisation des CCI approuvée

Uckange : une mémoire de fer

L’U4, haut fourneau situé à Uckange, constitue le seul témoignage de la sidérurgie du début du XXème siècle en Lorraine et en France. Un véritable lieu de mémoire, symbole d’une histoire et d’une glorieuse époque aujourd’hui révolue, qui est devenu depuis un lieu de vie pour la population. Le parc du haut fourneau est en … Lire la suiteUckange : une mémoire de fer

Renaissance d’un quartier

Blottis entre la Seille et la colline de Bellecroix, les bâtiments militaires désaffectés du boulevard de Trèves sont véritablement en train de renaître. Une reconversion qui s’annonce prometteuse dans laquelle 50 à 60 millions d’euros ont été injectés par des investisseurs privés. Construits par les Allemands à partir de 1875, les édifices s’apprêtent en effet … Lire la suiteRenaissance d’un quartier

Seulement 140 millions d'euros pour le campus lorrain

C’est en effet la somme totale que devrait recevoir l’Université unique Lorraine, qui avait été repêchée à la dernière minute au sujet de l’obtention du label « plan Campus », après pourtant y avoir été écartée dans un premier temps. A noter qu’un montant de 70 millions d’euros sera immédiatement attribué au projet. 68 millions d’euros seront … Lire la suiteSeulement 140 millions d'euros pour le campus lorrain

Un salon international prometteur

La Moselle va prochainement organiser un évènement de grande ampleur, unique en Europe de l’Ouest, à savoir une convention d’affaires internationale indo-européenne, qui se teindra du 17 au 19 novembre 2009 à Metz. Celle-ci sera principalement placée sous le signe des systèmes de transports. L’Inde ayant en effet des besoins massifs dans ce secteur, aussi … Lire la suiteUn salon international prometteur

Fermetures de classes : péril en la demeure à Sarreguemines et Volmunster

A la rentrée prochaine, la maternelle du Parc à Sarreguemines sera tout simplement rayée de la carte. Tel en avait en décidé la majorité municipale en février dernier en proclamant la désaffection de l’immeuble. A noter que les deux postes d’enseignants seront attribués à la maternelle Victor-Hugo et à celle de Welferding. La situation est … Lire la suiteFermetures de classes : péril en la demeure à Sarreguemines et Volmunster

Une zone vraiment bien située ?

La communauté de communes de Maizières-lès-Metz prévoit de bâtir au Nord de Chailly-lès-Ennery et d’Antilly une zone d’activités de 210 hectares. Si cette dernière apparait clairement comme une nécessité afin de poursuivre l’extension économique du secteur et de d’y créer de nouveaux emplois, son emplacement, qui constitue l’une des dernières continuités rurales et forestières entre … Lire la suiteUne zone vraiment bien située ?

Restructurations militaires : après le flou artistique, le silence radio !

Normalement, Hubert Blanc, préfet spécial mandaté par Paris pour étudier les possibles compensations aux iniques restructurations militaires, aurait déjà du faire des propositions dès les mois de février et mars. Or, après le grand fiasco et le véritable flou artistique qui avaient accompagné les premières semaines de l’annonce de la réforme de l’armée, place donc maintenant au silence radio. Peut-être que la France espère ainsi faire oublier le départ de plusieurs milliers de militaires, de nous faire tranquillement avaler la pilule. Et bien non. Décidément le peuple lorrain est vraiment pris pour une poire !  Car, au-delà même des restructurations militaires, c’est également toute la filière bois de Lorraine qui est singulièrement ignorée. Tout simplement. C’est plus qu’une duperie. 
Rappelons qu’en 2012 Metz devrait bénéficier de l’implantation de 1 500 emplois publics, dont plus de 600 seront affectés à la création d’un pôle statistique, contre un millier initialement. Et encore, seulement 500 devraient véritablement être transférés. Ce qui signifie que les 125 postes restants, qui concerneront un centre d’enquêtes téléphonique et un centre de formation aux statistiques européennes, seront à créer sur place. Autrement dit, pour atteindre la barre fatidique des 1 500 emplois promis, il reste encore à trouver la provenance des 875 autres, en faisant l’hypothèse plus qu’optimiste qu’ils viennent véritablement. Alors que la mairie de Metz annonce que 70 fonctionnaires pourraient arriver du fait du regroupement des centres interministériels de renseignements administratifs, que 15 inspecteurs du génie rural des eaux et forêts pourraient également poser leurs valises sur les bords de la Moselle, il serait en outre question de faire débarquer les 250 agents de la direction des systèmes d’information de la défense et d’un centre des applications informatiques de l’éducation nationale qui compte 70 personnes. Mais, même en comptabilisant ces hypothétiques transferts, on serait toujours loin du compte, très loin même… Cependant, au fond du marasme qui l’entoure, la ville de Metz travaillerait actuellement sur un contrat de site d’environ 36 millions d’euros. Une telle enveloppe pourrait ainsi servir à financer le nouveau centre des congrès, le lancement du centre Pompidou et de la chaudière biomasse de l’Usine d’Electricité de Metz (UEM) ainsi que le développement de zones d’activités et d’un port à containers. La belle affaire, car tous ces projets étaient quoi qu’il advienne déjà prévus. Un coup d’épée dans l’eau en somme. Rien de nouveau, circulez, il n’y a rien à voir. En outre, la ville, qui n’aurait pas abandonné l’idée d’une possible implantation d’une école vétérinaire sur le site de la base aérienne 128 de Frescaty, essaierait toujours, et heureusement, mais tant bien que mal, de faire le forcing pour conserver le régiment médical de Châtel-Saint-Germain, dont rappelons-le, le transfert au camp de La Valbonne dans l’Ain est plus qu’une odieuse aberration financière et budgétaire. 

Lire la suiteRestructurations militaires : après le flou artistique, le silence radio !

Lunéville : la chapelle refait surface

Le chantier de restauration du château de Lunéville, le Versailles lorrain, suit son cours.  Rappelons que le château dévasté le 2 janvier 2003 constitue le plus grand chantier patrimonial d’Europe. Ce dernier a d’ailleurs franchi une étape importante avec le dévoilement d’une partie de l’extérieur de sa chapelle et le lancement des travaux intérieurs. Une … Lire la suiteLunéville : la chapelle refait surface

400 000 volts pour la centrale

Une ligne souterraine de 400 000 volts a dernièrement été achevée à Saint-Avold par RTE (Réseau de Transport d’Electricité) afin de raccorder les deux futures unités de cycle combiné gaz de la centrale Emile-Huchet de la Snet, filiale d’E.ON France. Cette opération innovante à plus d’un titre, presqu’impossible il y a vingt ans encore, constitue … Lire la suite400 000 volts pour la centrale

Une église qui vieillit très mal

L’église Sainte-Thérèse a dernièrement fêté ses … 55 ans. Le bâtiment en béton armé, un temps nommé basilique, reste cependant l’un des édifices religieux les plus modernes et audacieux de toute la Lorraine et de la France entière. L’œuvre de Roger-Henri Expert, proche de Le Corbusier, ainsi que l’ensemble des vitraux signés du jeune artiste … Lire la suiteUne église qui vieillit très mal

Restructurations dans l’armée des 48 singes

Risée de toute le Lorraine et de la France entière pour ce qui s’apparente à un véritable simulacre de démocratie et de honte, huée depuis plusieurs mois et à juste titre par la bronca populaire, la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole (CA2M pour les intimes) a enfin adopté une pseudo réforme statuaire. Au 1er janvier … Lire la suiteRestructurations dans l’armée des 48 singes

Direction pénitentiaires : de Strasbourg à Nancy ?

La direction interrégionale des services pénitentiaires de l’Est (DISP), en charges de l’Alsace, de la Lorraine et de la Franche-Comté,  pourrait très bien déménager de Strasbourg à Nancy. Cette hypothèse est en effet aujourd’hui plus que probable, même si à l’heure actuelle, aucun calendrier n’est encore pour le moment acté. Et avec elle ce sont … Lire la suiteDirection pénitentiaires : de Strasbourg à Nancy ?

Le faucon pèlerin de retour au bercail

Alors que l’espèce avait quasiment disparue de la région depuis le XIXe siècle, un couple de faucons pèlerin niche dans la tour du chapitre de la cathédrale Saint-Etienne de Metz depuis au moins le moi d’avril. De la tour de la Lanterne, il guette ses proies favorites, les pigeons. De là-haut, il peut survoler l’ensemble … Lire la suiteLe faucon pèlerin de retour au bercail

La future salle des musiques actuelles pour Borny

La future salle des musiques actuelles, d’une capacité de 1 000 places, devrait être implantée dans le quartier messin de Borny. Sa construction est actuellement estimée à 7,5 millions d’euros. L’objectif de ce nouvel équipement est d’offrir aux Messins, en particulier à un public jeune, une salle « intermédiaire » entre les Trinitaires (250 places), l’Arsenal (1 200 … Lire la suiteLa future salle des musiques actuelles pour Borny