La machine Walygator est lancée

Si Walygator n’est pas encore Disneyland Paris, boudé d’ailleurs par les touristes espagnols et britanniques, le parc d’attractions mosellan avait déjà attiré plus de 50 000 visiteurs au moi d’avril et vise les 480 000 entrées cette année. 
Ainsi, le parc d’attractions de Maizières-lès-Metz a démarré sa troisième saison sous la houlette des frères Le Douarin, des forains qui se battent pour faire sortir le parc du marasme économique dans lequel il est plongé depuis ses débuts en 1989. Et pour le moment, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont en réussite. Et c’est tant mieux pour l’image de notre belle province et l’économie locale. Ainsi, entre 2007 et 2008, la fréquentation a grimpé de 28 %, passant de 328 000 à 420 000 visiteurs. Les mêmes propriétaires tablent pour cette année sur une augmentation de 20 %, en visant donc les 480 000 entrées. Le bon démarrage du mois d’avril leur permet en tout cas  d’être plus que jamais dans la course pour relever ce nouveau défi, dans la mesure où 50 000 personnes avaient déjà goûté aux joies de l’Anaconda, les montagnes russes en bois, ou du Waly’Coaster, le grand huit. Selon les responsables, la crise économique actuelle ne devrait pas avoir d’impact sur leurs activités. Il faut en effet bien sortir et amuser les enfants. Et comme les gens risquent de partir moins loin et moins longtemps en vacances, les loisirs de proximité devraient en bénéficier. Les Le Douarin se sont également donnés pour mission de redonner le parc aux Lorrains. Pour l’instant, Mosellans et Meurthe-et-Mosellans constituent 70 % de la clientèle et celle issue de la grande région, avec le triptyque Sarre-Belgique-Luxembourg, se manifeste plutôt bien. Si bien que Walygator s’apprête maintenant à attaquer l’Alsace et la Marne. Ce succès n’est enfin pas étranger aux investissements consentis sur le parc d’attractions, à hauteur de 7 millions d’euros depuis l’arrivée des frères Le Douarin. En termes de superficie, Walygator constitue d’ailleurs avec 42 hectares le troisième parc d’attractions de France. Il avait en effet été calibré à l’origine pour 2 millions de visiteurs. Si aujourd’hui on est encore loin du compte, les deux frères ne cachent pas leur ambition d’y arriver étape par étape, en ajoutant chaque année de nouvelles attractions. Et la dernière en date étant l’installation d’un cirque qui donne au moins deux représentations par jour. Avec une politique tarifaire particulièrement adaptée, le parc est en effet le moins cher de France, Walygator est plus que jamais en train de réussir son pari de reconquérir le public

1 réflexion au sujet de “La machine Walygator est lancée”

  1. De 328 000 visiteurs en 2007 à un demi-million en 2010, Walygator entend franchir la barre symbolique des 550 000 visiteurs en 2011. The Monster (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/12/inauguration-du-monster/) est sans conteste l’attraction qui fascine et attire le plus. Elle a permis au parc lorrain de changer de dimension. En effet, avant son existence, Walygator avait une renommée essentiellement locale. Aujourd’hui, elle est européenne. Des Néerlandais, des Belges et des Italiens viennent spécialement à Maizières-lès-Metz pour The Monster.

Laisser un commentaire