Les anges retrouvent leur sourire

Le 2 septembre dernier, 5 anges sur les 6 qui trônent fièrement au sommet de la chapelle Notre-Dame de la Ronde de la cathédrale de Metz furent descendus au cours d’une opération spectaculaire afin d’être restaurés. En effet, taillés dans la dernière décennie du XIXème siècle, ceux-ci étaient vraiment en piteux état. Les 5 statues que l’on appelle couramment les « anges musiciens », presqu’à tort, puisque seuls deux d’entre eux portent des trompettes, ont en réalité été clonés au millimètre près en pierre de Jaumont. Cette opération a demandé deux mois de travail environ à 5 artistes-sculpteurs. Les originaux ont été entreposés, afin de les préserver, dans les locaux de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) à Scy-Chazelle. Ainsi, la dernière réplique, l’ange soleil, a récemment été remontée sur le sommet de la chapelle, dressée sur son piédestal en forme de gargouille. C’est là que l’attendaient ses 4 compères clonés et surtout l’ange lune avec son nez pointu et son croissant tenu entre les mains, qui lui, n’a pas eu besoin de restauration. 

Laisser un commentaire