L'un des plus beaux d’Europe

Le zoo d’Amnéville s’est maintenant fait une belle réputation dans le paysage des parcs européens. C’est d’ailleurs aujourd’hui le deuxième zoo de France en termes de fréquentation après celui de La Palmyre à Royan. L’an dernier, 561 000 visiteurs sont ainsi venus observer les 2 000 animaux et 320 espèces installés sur les hauteurs d’Amnéville. … Lire la suiteL'un des plus beaux d’Europe

La machine Walygator est lancée

Si Walygator n’est pas encore Disneyland Paris, boudé d’ailleurs par les touristes espagnols et britanniques, le parc d’attractions mosellan avait déjà attiré plus de 50 000 visiteurs au moi d’avril et vise les 480 000 entrées cette année.  Ainsi, le parc d’attractions de Maizières-lès-Metz a démarré sa troisième saison sous la houlette des frères Le … Lire la suiteLa machine Walygator est lancée

Le parc animalier de Sainte-Croix reste sur sa bonne dynamique

Et pour cette nouvelle saison qui s’est ouverte au printemps dernier, le parc de Rhodes, situé à deux pas de l’étang du Stock, a encore innové avec la dindonnerie, l’asinerie et un étonnant parcours sensoriel. Sur ce dernier, le public marche pieds nus sur des galets, écorces, sable, feuilles, boue et eau, afin de redécouvrir … Lire la suiteLe parc animalier de Sainte-Croix reste sur sa bonne dynamique

Un parc national français bientôt en Lorraine ?

Trois sites, dont deux en Lorraine dans le Pays de Bitche et dans la Meuse, sont susceptibles d’accueillir le premier parc national français de forêt feuillue de plaine. Alors que ce projet pourrait apparaître bénéfique à plus d’un titre, les élus mosellans n’y voient que des désagréments. Eclaircissements.

Dans le Bitcherland, le site présélectionné est centré au Nord, au niveau des forêts domaniales de Sturzelbronn, de Hanau et de Mouterhouse. Ce périmètre de basse montagne qui s’étend entre plateau lorrain et plaine d’Alsace sur plus de 22 500 hectares et qui comprend  11 communes, fait partie du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et est classé à ce titre biosphère mondiale de l’humanité par l’Unesco. Autrement dit, pour les élus du Pays de Bitche, le secteur est déjà bien pourvu et dispose déjà d’une reconnaissance. D’autant plus qu’ils estiment que le parc naturel régional fait du bon boulot. Mais la véritable raison de toute cette agitation est que ce futur parc national, s’il devait s’implanter ici, risquerait de pénaliser l’économie et le désenclavement du Bitcherland qui souhaite voir depuis bien longtemps la mise à 2 x 2 voies de la RN 62 entre Bitche et Haguenau. Les élus dénoncent enfin le manque de concertation et le fait que la nouvelle soit tombée du ciel sur le site internet du ministère français de l’environnement. Bref, le Bitcherland craint de se voir assimiler à une réserve d’indiens.

Lire la suiteUn parc national français bientôt en Lorraine ?

TGV Est-Européen : pour une meilleure desserte par le Nord

Au travers de la déclaration dite de Baudrecourt, la Moselle a renouvelé sa coopération avec la Sarre et la Rhénanie-Palatinat afin d’améliorer la liaison ferroviaire Nord du TGV Est-Européen via Forbach, Sarrebruck et Mannheim à destination de Francfort. En effet, les infrastructures entre Baudrecourt et Forbach, où les trains ne dépassent guère les 100 km/h … Lire la suiteTGV Est-Européen : pour une meilleure desserte par le Nord

Vous ferez bien un détour par Toul ?

Toul vient en effet d’être récemment intégré dans le guide des « plus beaux détours de France » à côté de 99 autres villes aux charmes pittoresques. Ceci devrait donner un nouvel élan à son attractivité touristique. Pour cela, la ville a dû remplir un cahier des charges très strict et verser la somme de 4 000 € … Lire la suiteVous ferez bien un détour par Toul ?

Metz et le Pays-Haut candidats à l’appel de projets Ecocités

La Communauté d’Agglomération de Metz Métropole (CA2M) et la Communauté de Communes du Pays-Haut Val d’Alzette (CCPHVA) ont récemment déposé leur candidature à l’appel à projets Ecocités lancé par le ministère français de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire. L’objectif pour la première ville de Lorraine est de reconquérir les espace laissés en friche, de les rendre à nouveaux attractifs et surtout durables, afin d’y accueillir de nouveaux habitants. En effet, certains sites tels que la base aérienne 128 et ses 350 hectares, ou encore le quartier Reymond à Montigny-lès-Metz et la caserne Serret à Châtel-Saint-Germain sont annoncés libérables suite aux restructurations militaires iniques voulues par Paris. Baptisé ECO 128, un nom qui n’est donc pas anodin en tenant compte des remarques précédentes, le projet messin entend faire valoir une logique d’aménagement durable fondée sur un art de vivre moderne et accessible au plus grand nombre. L’agglomération de Metz tient ainsi à devenir exemplaire en matière de développement durable, que ce soit à l’échelle régionale ou nationale. Pour cela, elle souhaite développer l’éco-construction et offrir une mixité de fonctions urbaines, en réunissant dans le même espace à la fois des logements, activités économiques, équipements publics, culturels, sportifs,… et de mixité sociale. 

Lire la suiteMetz et le Pays-Haut candidats à l’appel de projets Ecocités

Emile Gallé s’expose aux côtés de Georges de La Tour

La fabuleuse exposition intitulée Emile Gallé : nature et symbolisme, influences du Japon, a récemment ouvert ses porte au Musée départemental Georges de La Tour à Vic-sur-Seille. Pour la toute première fois en Lorraine et en France, 150 pièces uniques sont réunies. Un évènement à ne surtout pas manquer. Botaniste reconnu, mais aussi scientifique de talent, … Lire la suiteEmile Gallé s’expose aux côtés de Georges de La Tour

Rachat de la cristallerie Daum

La holding de l’homme d’affaires Prosper Amouyal, la Financière Saint-Germain, qui détenait déjà la manufacture Havilland et la moitié de Lalique, a récemment acquit la cristallerie lorraine Daum, qui appartenait jusque-là à la société de capital-investissement Axa Private Equity. C’était apparemment l’unique alternative possible à la pérennité l’établissement fondé en 1878, qui avait déposé le … Lire la suiteRachat de la cristallerie Daum

Contrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur

Fin 2009, sur le site des lacs de la Folie, devraient être lancés les travaux de ce qui sera prochainement Diabéticom, à savoir : un centre ultramoderne de balnéothérapie couvert avec 1 500 mètres carrés de piscines, un centre d’accueil et de loisirs pour les résidents, un hôtel international de grand standing et des restaurants, un ensemble de maisons en bois destinées à la location ou la vente, des constructions de maisons en bois pour le personnel, et enfin un centre innovant d’éducation thérapeutique pour les diabétiques. Ce dernier ne pourra cependant se faire qu’avec un accord de la sécurité sociale qui n’interviendra pas avant le premier trimestre 2010.

A la clef, une centaine d’emplois directs, auxquels il faudra en ajouter 75 supplémentaires pour la construction des bâtiments sur le site. Les investisseurs sont en majorité belges. Des hommes d’affaires israéliens basés à Haïfa seraient également intéressés. Les premiers devraient investir à Contrexéville un montant initial de 14 millions d’euros, auxquels il faudra ajouter les éventuelles subventions allouées par les différentes collectivités locales, la France et peut-être l’Europe. Ces 14 millions d’euros représentent ainsi la mise de départ, si tout se passe bien, les investisseurs devraient financer le projet à hauteur de 50 millions d’euros. L’ambition ultime de ces hommes d’affaires est de faire du site des lacs de la Folie l’équivalent lorrain de « Thermae 2000 », un complexe hôtelier centré sur la balnéothérapie ludique situé à proximité de Maastricht et qui fait un véritable tabac aux Pays-Bas. A terme, 400 emplois directs pourraient être créés au total sur le site vosgien. 

Lire la suiteContrexéville : un projet de balnéothérapie salvateur

La magie de Constellation enchante Metz

Constellation, exposition d’envergure de préfiguration du Centre Pompidou-Metz entend relever l’immense défi de présenter ce nouveau venu dans le monde si compétitif des institutions d’art contemporain, qui plus est en ces temps de pessimisme qui gèlent plus d’un projet muséographique. Constellation vise également à faire patienter, mais surtout à susciter la curiosité et l’envie d’un public local, national et international. Le Centre Pompidou-Metz souhaite en effet atteindre au moins la barre des 250 000 visiteurs par an. Avec cette exposition multiforme qui compte faire plus que jamais de la bonne ville de Metz un véritable musée à ciel ouvert, en redéployant les œuvres in situ, le début du compte à rebours pour l’ouverture du Centre, annoncée au printemps 2010, est désormais enclenché. Une sorte d’avant-goût dynamique et festif de ce que sera ce Centre Pompidou d’un troisième type. Car pour beaucoup de Messins, le futur centre apparaît comme leur Tate Modern, leur Turbine Hall. 

Lire la suiteLa magie de Constellation enchante Metz

La Lorraine, terre de cinéma

La Lorraine s’est installée à Cannes, l’espace de quelques jours dans le but de démarcher les réalisateurs. Il ne s’agissait pas de leur dire « venez en Lorraine, on va vous faire bénéficier de notre fonds de soutien », mais bien de leur expliquer et de leur montrer que notre belle province dispose désormais d’un … Lire la suiteLa Lorraine, terre de cinéma

Une seizième couronne pour le Metz-Handball !

Exceptionnel ! Les Messines ont conservé leur titre de champion de France, en battant Le Havre, leur dauphin, 24 à 20 devant plus de 4150 spectateurs aux Arènes. Metz est donc qualifié pour la Ligue des Champions. L’entraîneur serbe, Sandor Rac, s’en va donc avec tous les honneurs, après avoir réalisé le doublé coupe de … Lire la suiteUne seizième couronne pour le Metz-Handball !

Walywood, un projet titanesque pour la Lorraine

Tel est en effet le nom du nouveau projet pharaonique qui semble se dessiner entre Metz et Thionville. Une œuvre des frères Le Douarin qui reste encore cependant à concrétiser.  Aux commandes de Walygator depuis 2006, le parc d’attractions de Maizières-lès-Metz, ils s’efforcent de relancer l’énorme machine laissée à plusieurs reprises à l’agonie, alors qu’au moment de son lancement à l’époque des Schtroumpfs, elle était censée drainer 2 millions de visiteurs. Elle avait en tout cas été conçue pour. Ce pari en passe d’être tenu, les deux forains n’avaient cependant pas l’intention d’en rester-là. Ainsi, ils ont dernièrement annoncé la création, d’ici 2015, d’une zone de loisirs et de tourisme sur 48 hectares, dans le prolongement des 42 hectares du parc existant, afin de créer un site de loisirs unique en Europe, tourné essentiellement vers l’hôtellerie et avec de nouvelles grandes infrastructures. Ils ont notamment imaginé l’installation d’un parc aquatique intérieur et extérieur de 5 200 mètres carrés, d’un espace ludique pour les enfants de 1 300 m², d’une salle de spectacle/cabaret de 800 places sur 2 100 m², d’un mini-golf, d’un centre des congrès et de séminaires sur 5 200 m², d’un village commercial, d’un hard-rock café de 1 200 m² et d’une tour panoramique qui culminerait à 106 mètres. Bref, un projet titanesque, sans compter que l’ensemble devrait être agrémenté d’un hôtel 4 étoiles de 100 chambres, d’un 3 étoiles de 300 chambres et d’un dernier établissement 2 étoiles d’une capacité de 600 chambres. Soit en tout, un nouveau complexe hôtelier de plus de 1 000 chambres. Pour celui-ci, les dirigeants de Walygator auraient déjà rencontré des groupes hôteliers susceptibles de s’implanter. En effet, les frères Le Douarin estiment qu’ils doivent impérativement passer par l’hôtellerie pour développer leur complexe, à l’image de ce qui se fait ailleurs en Europe. Mais dès lors, une première interrogation nous vient à l’esprit : comment remplir des chambres d’hôtel alors que le parc a une dimension régionale et qu’il est seulement ouvert la moitié de l’année ?  A cela, les dirigeants de Walygator répondent que le but est d’attirer une nouvelle clientèle, celle des affaires, grâce au centre de congrès et à la salle de spectacle/cabaret, mais aussi grâce aux restaurants. A partir de ce moment, celle-ci pourra se loger dans les hôtels du parc. De même, la clientèle « traditionnelle», à savoir individuelle et familiale, mais aussi de groupes, sera quant à elle attirée par les hôtels si l’offre s’améliore en qualité et en quantité au sein du parc d’attractions. Ceci passera donc par la création de nouvelles attractions et autres animations, selon l’étude de faisabilité réalisée pour le complexe hôtelier. L’investissement s’élèverait ainsi à près de 110 millions d’euros, auxquels il faudrait encore ajouter environ 50 millions d’euros afin de réaliser une éco liaison, plus précisément un monorail, allant du pôle thermal et touristique d’Amnéville à Walywood. Le projet des frères Le Douarin devrait permettre la création de 656 emplois, dont 510 à temps plein. Une véritable mine d’or pour cette ancienne vallée sidérurgique ! Et une solution pour ces friches du sillon mosellan que les élus cherchent depuis plusieurs années à revitaliser. Ces dernières pourraient désormais devenir une Mecque du divertissement. Malgré le scepticisme affiché de certains, des études de faisabilité et de marché réalisées tendent à montrer que ces nouvelles infrastructures trouveraient bien leur public. 

Lire la suiteWalywood, un projet titanesque pour la Lorraine

Le SMEC est mort

1968 – 2009. L’historique club omnisports du SMEC (Stade Messin Etudiant Club), qui comptait 2000 licenciés, a vécu. Même si la justice l’a placé en redressement judiciaire, le club s’était déjà sabordé, sous la bénédiction de la ville de Metz. Il était en effet temps d’arrêter les frais. Mais il y aura des dégâts pour l’emploi et le handball masculin. Triste destinée, fin d’une époque marquée par un prestigieux passé aujourd’hui sali. La formule semble décidemment courante ces derniers temps en Lorraine. Et c’est bien la section handball et ses 250 000 euros minimum de déficit ainsi que son absence de résultats qui ont entraîné le club dans sa terrible chute, alors même que le tennis de table avait quant à lui réussit à combler le trou dans ses caisses. Le SMEC handball, reparlons en. On s’y croirait presqu’encore tant ce club a marqué de son empreinte le sommet national. Le SMEC handball, club aujourd’hui oublié, entre grandeur indélébile, puis décadence. La mairie de Metz qui avait pourtant récemment envisagé de passer l’éponge sur cet incroyable scandale financier et sportif, a donc désormais décidé de laver le linge sale. Entre absence d’autorité des uns et folie des grandeurs des autres, on était en effet arrivé à une situation où l’on ne pouvait plus faire supporter aux contribuables l’ampleur d’un tel désastre, se justifie à juste titre la municipalité. Le handball masculin, section, qui n’avait plus de président ni de trésorier, et qui rémunérait quatre joueurs et deux entraîneurs sans vraiment en avoir les réels moyens financiers, serait donc bien la source de tous les maux. Le constat, lucide, est en effet plus que désolant, dans la mesure où plus personne n’était capable de fournir les chiffres exacts d’une démesure incontrôlée. La mairie entend cependant identifier précisément les responsables en lançant un message fort au monde associatif dans lequel on ne peut pas faire n’importe quoi. Il était une nouvelle fois temps d’arrêter les frais, car d’autres sections étaient menacées de disparition et n’avaient pas à subir les mauvaises gestions des autres dirigeants. Par conséquent, la mairie de Metz a pris la décision de créer une cellule pour accompagner les nouveaux clubs dans leurs démarches et de mettre en place des aides exceptionnelles de trésorerie à partir de bilan financier précis et clair. Autrement dit, les autres sections ont reçu le feu vert pour voler de leurs propres ailes. Bienvenue donc à Metz-Judo du dynamique Fred Agazzi (top 60 national) qui compte 427 licenciés et qui est lui en excédent budgétaire, à Metz-Badminton et à Metz-Tennis de table… 

Lire la suiteLe SMEC est mort

FC Metz : argent quand tu nous tiens

Que le FC Metz retrouve la Ligue 1 ou pas, ses ressources financières ne seront pas les mêmes la saison prochaine. Ou quand l’argent dicte sa loi sur un club de Ligue 2 qui aspire à la Ligue 1…

http://memorix.sdv.fr/5/www.republicain-lorrain.fr/infoslocales/region_articles/243978268/Position1/SDV_RL/default/empty.gif/35303764616333373439633934366230?Les difficultés financières du club à la croix de Lorraine ne sont ni plus ni moins celles que rencontre un club relégué en Ligue 2 pour boucler ses fins de mois. Il manque d’ailleurs à ce jour entre 5 et 6 millions d’euros au FC Metz pour présenter des comptes positifs à l’issue de l’exercice en cours. Un simple effet mécanique explique ce dramatique phénomène, dès l’instant où un club descend en Ligue 2 sans bouleverser ses structures, qui sont celles d’un club de Ligue 1. Or, les droits TV s’élèvent à 7 ou 8 millions d’euros en Ligue 2, contre 15 en Ligue 1. Et la déperdition des recettes aux guichets et des rentrées commerciales n’arrangent bien évidemment pas les affaires du FC Metz. En même temps, au vu des piètres résultats de l’équipe messine, on comprend aisément la désaffection du stade Saint-Symphorien par les supporters. Même si au titre de sa première saison de Ligue 2, le FC Metz a reçu une sorte de prime compensatoire, autrement dit une aide à la relégation de 2 millions d’euros, l’impasse prévisible est encore d’environ 6 millions d’euros. Ce trou devra être comblé par des ventes de joueurs et l’intervention des actionnaires.

Lire la suiteFC Metz : argent quand tu nous tiens

Mais que se passe t-il à La Bresse ?

Telle est en effet la question que nous sommes en droit de nous poser après que la commune des Vosges persiste et signe pour pouvoir implanter des éoliennes non loin du Hohneck et de la route des crêtes. Non mais sérieusement c’est quoi ce nouveau délire ? Vous verrez vous toute une panoplie d’éoliennes au sommet … Lire la suiteMais que se passe t-il à La Bresse ?

Le Circuit de Lorraine bien parti

Le Circuit de Lorraine a commencé cette semaine et devrait permettre aux meilleures formations françaises, voire européennes, de s’illustrer entre Metz et Hayange. L’équipe Agritubel est a priori la plus solide et pourrait donc viser la victoire finale au classement général. Ancien vainqueur du Critérium du Dauphiné Libéré (course qui fera d’ailleurs exceptionnellement beaucoup plus … Lire la suiteLe Circuit de Lorraine bien parti

Mercy : la maternité change de place

La future maternité de Metz sera finalement greffée, non plus au Nord comme cela avait été initialement prévu, mais au Sud du nouvel hôpital de Mercy actuellement en construction, sur plus de 1,2 hectares. Ce nouveau projet a en effet plus d’un atout dans son sac. Il permettra ainsi de faire passer le coût de … Lire la suiteMercy : la maternité change de place

Le réseau des Jardins sans Limite s’agrandit en Moselle

Un nouveau jardin ouvrira en effet ses portes le 13 juin sur le site du Musée des Techniques Faïencières à Sarreguemines, le long de la Blies. Le Jardin des Faïenciers, son nom était tout indiqué, évoquera les sources d’inspiration des artistes décorateurs, l’alchimie des couleurs et la fabrication de la faïence. Il comprendra plusieurs espaces, … Lire la suiteLe réseau des Jardins sans Limite s’agrandit en Moselle

Les Vosges profitent de la crise pour faire le plein

Certains professionnels du tourisme du massif estiment en effet que la crise leur a été favorable, ce qui aurait expliqué la hausse de fréquentation des Franciliens. Les Vosges jouent d’ailleurs très bien la carte du massif de proximité facilement accessible tout en véhiculant l’image de stations authentiques, familiales et à taille humaine. Ces dernières auraient … Lire la suiteLes Vosges profitent de la crise pour faire le plein

Le dramaturge messin Koltès revisité

L’Office de tourisme de Metz vient d’inaugurer un nouveau parcours de visite d’1h30 intitulé « De Verlaine à Koltès ». Celui-ci commence place d’Armes, à deux pas de la Maison Koltès (créée à l’occasion de l’année Koltès à Metz) et s’achève à la médiathèque du Pontiffroy, en passant bien évidemment par l’Opéra-Théâtre, le plus ancien actuellement en … Lire la suiteLe dramaturge messin Koltès revisité

Metz : la halle Michelin relancée

Le grand projet de nouveau quartier de l’Amphithéâtre est actuellement et malheureusement paralysé par des désaccords entre les différents promoteurs, que tout le monde soupçonne d’ailleurs, et à juste titre, de vouloir temporiser un peu, histoire de laisser passer la crise. Du coup, la halle dite Michelin du nom de l’architecte qui l’a imaginé, qui … Lire la suiteMetz : la halle Michelin relancée

Le temps des transhumances en Lorraine

Comme chaque printemps depuis 2003, un troupeau de 200 brebis a dernièrement parcouru les 42 kilomètres séparant la commune de Guébling de la côte de Delme, où elles passeront l’été. Ainsi, les brebis y entretiendront naturellement les hectares de pelouses calcaires qui recèlent de véritables trésors environnementaux. De même, plus d’une centaine de moutons de … Lire la suiteLe temps des transhumances en Lorraine

Les offices de tourisme mosellans préparent leur révolution

Du côté de l’office de tourisme de Metz, on se souvient encore qu’il y a vingt ans, la Moselle était peu repérée entre l’Alsace, le Luxembourg et les Vosges. Touristiquement, elle avait du mal à exister. Aujourd’hui, elle est clairement identifiée comme un département touristique. Ce n’est pas encore une destination de voyage mais une … Lire la suiteLes offices de tourisme mosellans préparent leur révolution

Verny : le fort à cœur ouvert

La fermeture hivernale du fort de Verny, dont l’appellation exacte fut  Feste Wagner puis Groupe fortifié de l’Aisne (nom donné après 1918), a été propice à la finalisation de moult travaux et au lancement d’autres. Ainsi les tourelles pour obusier de 15 cm ont fait l’objet de soins particuliers, de nouveaux sentiers de découverte ont … Lire la suiteVerny : le fort à cœur ouvert

Une visite qui fait mal au porte-monnaie !

Selon le député Jean-Yves Le Déaut, la venue du président français aurait généré une perte économique de 2,35 millions d’euros à Nancy, ce qui aurait donc fait de ce déplacement l’un des plus coûteux pour le contribuable français, et surtout lorrain pour l’occasion. Après deux heures passées au CHU de la cité ducale pour y … Lire la suiteUne visite qui fait mal au porte-monnaie !

Fermeture de collèges : l’affaire trainée en justice

Dans le but d’annuler la délibération du 30 mars dernier entérinant la fermeture du collège Robert Schuman de Metz à la rentrée 2010, le groupe dit socialiste et républicain du conseil général de la Moselle a récemment déposé un recours auprès du Tribunal administratif de Strasbourg. Ce groupe bien avisé entend ainsi contester la légalité … Lire la suiteFermeture de collèges : l’affaire trainée en justice

La guerre des nerfs a commencé

VB Autobatterie, filiale de Johnson Controls, a récemment annoncé la fermeture de son site sarregueminiois. Les 350 salariés de l’usine spécialisée dans la fabrication de batterie vont perdre leur emploi. Le site est en effet appelé, selon les desseins du groupe, à devenir un centre de distribution européen de batteries primordiales, en d’autres termes, une … Lire la suiteLa guerre des nerfs a commencé

La Lorraine en vedette à Cannes

A l’occasion du festival du film de Cannes 2009 se déroulant du 13 au 24 mai, la Lorraine hissera ses couleurs et tentera de séduire les producteurs français et étrangers présents dans le but de leur faire découvrir le potentiel cinématographique de notre belle province et de les inciter à venir tourner chez nous. Pour … Lire la suiteLa Lorraine en vedette à Cannes

Pour que brille Constellation

En attendant l’ouverture du Centre Pompidou-Metz, Constellation, exposition de préfiguration, invite les Lorrains et les visiteurs à découvrir, du 15 mai au 4 octobre 2009, des œuvres majeures de la collection du Centre Pompidou, dans des lieux phares du patrimoine et de la vie culturelle de l’agglomération messine et de la Grande Région. Ainsi, des … Lire la suitePour que brille Constellation

Et les vieux métiers reprennent vie !

C’est désormais devenu une véritable tradition à Azannes dans la Meuse. Chaque année des milliers de visiteurs (39 960 en 2008) se pressent chaque dimanche de mai pour venir admirer les Vieux métiers. Qui plus est, ces derniers s’agrandissent cette année. Ainsi, un authentique barbier reprendra vie sur place. Retraité d’un village meusien, ce dernier rouvrira … Lire la suiteEt les vieux métiers reprennent vie !

Le ferroutage gagne du terrain

L’autoroute ferroviaire entre Bettembourg et Perpignan, exploitée par la société Lorry Rail, monte petit à petit en puissance avec 4 allers et retours quotidiens d’ici 2010, moyennant de nouveaux investissements. Pourtant ses débuts furent plus que laborieux et c’est le moins que l’on puisse dire, la plupart du temps en raison de nombreux travaux effectués … Lire la suiteLe ferroutage gagne du terrain

Réseau électrique dans le Pays Haut: un enterrement et une naissance

RTE (Réseau de Transport d’Electricité), va démonter 18 km de ligne aérienne entre Piennes et Jarny. Cette ligne, dont une partie surplombait les habitations, a en effet atteint sa durée de vie limite. Des travaux s’imposaient donc.  Un kilomètre de ligne neuve sera cependant construit sur le ban communal de Batilly afin d’assurer une nouvelle … Lire la suiteRéseau électrique dans le Pays Haut: un enterrement et une naissance

Le restaurant universitaire du Technopole enfin relancé

Bloqué depuis plusieurs mois, le projet de construction d’un nouveau restaurant universitaire sur le Technopole de Metz vient enfin de redémarrer. Il était temps. La Lorraine, vient en effet d’injecter le dernier million manquant afin de lancer ce projet estimé à 5,8 millions d’euros. Il faut dire que cet équipement va s’avérer indispensable dans un … Lire la suiteLe restaurant universitaire du Technopole enfin relancé

Histoires et légendes souterraines de Metz

L’excavation découverte récemment dans une rue du centre-ville de Metz n’était malheureusement pas le souterrain légendaire reliant l’évêché à la cathédrale, mais juste un collecteur d’égout. Toujours est-il que ce fait a réveillé les vieilles légendes autour de l’existence d’un tel passage souterrain. Entre vérité, mystère et fascination, partons explorer les entrailles de la ville aux 3 000 ans d’histoire …

Des souterrains, il y en a quelques uns à Metz, pourtant les livres et les revues d’histoire n’en font étrangement aucune mention. Un passage existe ainsi bel et bien entre le conseil général et la préfecture et est d’ailleurs utilisé régulièrement. De même, la tour Camoufle, vestiges des fortifications médiévales sur l’Avenue Foch, possède elle aussi son début de tunnel. Il serait également question d’une autre entrée du côté de la Porte des Allemands, ainsi qu’une galerie liée aux casemates du fort de Belle-Isle, sous le terrain de football et l’actuelle piscine. Mais le plus curieux et le plus mystérieux de tous reste néanmoins le souterrain qui traversait la colline Sainte-Croix. Il partait de la rue des Tanneurs pour aboutir rue des Piques, atteignant une longueur totale de 500 mètres. Il fut en outre utilisé par les Allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale. La galerie s’enfonce d’ailleurs sur 100 mètres depuis la cour du restaurant A la Ville de Lyon, avant de faire un coude et de partir sur la droite, jusqu’à heurter un mur devant un éboulement, à peu près à la verticale de la rue des Jardins. Plus loin, le tunnel s’est perdu dans les fondations de la cité administrative du Chanoine-Collin. Entre l’hôpital-maternité et le cloître des Récollets, la galerie aux murs de briques pourrait être encore intacte. Enfin, derrière le Jardin des Tanneurs, le dernier tronçon a été éboulé depuis la destruction des immeubles. Mais à quoi pouvait bien servir un tel souterrain ? Le mystère demeure …

Lire la suiteHistoires et légendes souterraines de Metz

Des millions pour les routes lorraines

10 millions d’euros devraient être engagés pour la rénovation et l’entretien des routes en Lorraine en 2009. De même, certains chantiers d’envergure issus du plan 2000-2006 seront enfin achevés. Il s’agit ainsi et plus particulièrement de la déviation de Plombières-les-Bains, de la liaison Saint-Clément-Azerailles (106 M€) sur l’axe Lunéville-Baccarat, de la mise à 2X2 voies … Lire la suiteDes millions pour les routes lorraines

Les anges retrouvent leur sourire

Le 2 septembre dernier, 5 anges sur les 6 qui trônent fièrement au sommet de la chapelle Notre-Dame de la Ronde de la cathédrale de Metz furent descendus au cours d’une opération spectaculaire afin d’être restaurés. En effet, taillés dans la dernière décennie du XIXème siècle, ceux-ci étaient vraiment en piteux état. Les 5 statues … Lire la suiteLes anges retrouvent leur sourire

La plus grande plateforme de valorisation des déchets de Lorraine

Le groupe Lingenheld, via sa filiale Envalor a dernièrement inauguré sa plateforme multi-activités et de valorisation des déchets de Louvigny. Montant de l’investissement pour ce qui constitue aujourd’hui le plus important site lorrain de ce genre: 6,5 millions d’euros. Les collectivités territoriales ont cela dit apporté leur contribution. C’est là, sur 8 hectares, que sont triés … Lire la suiteLa plus grande plateforme de valorisation des déchets de Lorraine

Un projet commun pour les filières de soins en Lorraine

C’est en tout cas ce que veulent définir le CHR de Metz-Thionville et le CHU de Nancy. Les deux ensembles ont en effet décidé de mener des réunions conjointes pour examiner leurs points communs et réfléchir à leur complémentarité dans une perspective de réseau. La démarche actuellement en cours est une première à l’échelle de … Lire la suiteUn projet commun pour les filières de soins en Lorraine

La scierie du Lançoir fait peau neuve

Nichée au creux de la vallée de la Straiture dans les Vosges, la scierie du Lançoir, constitue un magnifique témoin de l’ancienne industrie locale et de la vie des scieurs de l’époque, que l’on avait coutume d’appeler les sagards. Aujourd’hui, la scierie souhaite faire partager son histoire au plus grand nombre et passer ainsi de … Lire la suiteLa scierie du Lançoir fait peau neuve

Un projet pour la caserne Ney

Michel Barthélémy est l’une des rares personnes qui essayent de faire changer les choses à Metz. Véritable agitateur d’idées, il vient de sortir de son chapeau un nouveau projet de reconversion, cette fois-ci destiné à la caserne Ney place de la République. D’ailleurs, ce bâtiment constitue à ses yeux le seul digne d’intérêt sur la … Lire la suiteUn projet pour la caserne Ney

Briey : les remparts en danger ?

Une entreprise de Scy-Chazelles a récemment procédé à un nettoyage en règle des remparts qui ceinturent la sous-préfecture. En enlevant des souches et en débroussaillant la muraille, les techniciens  ont découvert que cette dernière affichait d’inquiétants signes de fatigue et n’était pas aussi solide qu’elle en avait l’air. La végétation qui recouvrait une partie des … Lire la suiteBriey : les remparts en danger ?

Investissements et ébauches chez Sécofab

Une nouvelle aléseuse, impressionnante machine perforant des pièces métalliques de très grande dimension, a dernièrement été inaugurée en grande pompe chez Sécofab, filiale du groupe Sotralentz à Sarralbe. Les représentants de ce dernier ont d’ailleurs annoncé que des embauches seraient possibles. L’entreprise mosellane, qui a renoué avec les bénéfices en 2008, ce qui n’était pas … Lire la suiteInvestissements et ébauches chez Sécofab

EDF à la relance de l’économie lorraine

EDF a lancé 4 gros chantiers en Lorraine et poursuit les embauches dans notre belle province. 100 personnes seront ainsi recrutées cette année. L’opérateur historique a en effet décidé de continuer les travaux de la tranche de cycle combiné gaz de la centrale de Blénod-lès-Pont-à-Mousson pour un investissement de 300 millions d’euros, dont 100 passent … Lire la suiteEDF à la relance de l’économie lorraine

Valmont : un marais exceptionnel à préserver

Le discret marais de Valmont, près de Saint-Avold, s’avère être en réalité une véritable réserve naturelle de tout premier ordre pour la faune et la flore. Après un inventaire de près d’un an, des experts lorrains mandatés ont recensé un ensemble de milieux à la richesse remarquable. Situé entre la zone Actival, l’ancien centre d’enfouissement … Lire la suiteValmont : un marais exceptionnel à préserver

Nancy : le Palais ducal va retrouver sa splendeur

Le Palais ducal fait l’objet depuis quelques semaines d’un chantier spectaculaire, comme en témoigne la pose de nombreux échafaudages. Si tout se déroule comme prévu, la partie la plus ancienne et la plus noble du Palais sera dévoilée à la fin de l’été. A noter que la toiture de la partie renaissance est d’ores et … Lire la suiteNancy : le Palais ducal va retrouver sa splendeur

Très haute tension entre la Lorraine et l’Alsace

RTE (Réseau de Transport d’Electricité), la filiale d’EDF en charge du réseau très haute tension, vient d’inaugurer la nouvelle ligne électrique de 400 000 volts qui relie, sur 137 km, Vigy, au Nord-Est de Metz, à Marlenheim, à l’ouest de Strasbourg. Cette liaison permet à la fois de sécuriser l’alimentation électrique de l’agglomération strasbourgeoise, d’accompagner … Lire la suiteTrès haute tension entre la Lorraine et l’Alsace

La Basilique de Saint-Nicolas-de-Port sera enfin illuminée

Ce joyau architectural de style gothique flamboyant deviendra bientôt un vaisseau de lumière. En effet, la célèbre basilique de Saint-Nicolas-de-Port scintillera de mille feux à l’occasion de la prochaine grande fête de la Saint-Nicolas. Cette illumination marquera ainsi l’aboutissement d’un projet initié par la municipalité en 2005 pour un montant de 220 000 euros. A noter … Lire la suiteLa Basilique de Saint-Nicolas-de-Port sera enfin illuminée

Les maisons de santé pour préparer l’avenir ?

Afin de mieux équilibrer la démographie médicale et d’éviter les déserts sanitaires, surtout dans les campagnes, les maisons de santé, qui sont ni plus ni moins des regroupements de professionnels de la santé dans un esprit pluridisciplinaire et en un même lieu, apparaissent comme une solution efficace. Elles permettent en tout cas de faciliter l’accès aux soins en milieu rural, le tout dans un souci de proximité. Une étude de la DRASS recensait ainsi en 2007 2 300 médecins généralistes en Lorraine, pour une densité de 4,9 médecins pour 5 000 habitants, largement inférieure à la moyenne française établie à 5,4. De même, 40% des médecins meusiens vont décrocher dans les 10 prochaines années. Le renouvellement de l’offre médicale est donc un enjeu très important pour notre province. C’est à ce moment que les maisons de santé peuvent contribuer, si ce n’est à enrayer le phénomène, à au moins en atténuer certains aspects. Cependant, monter une telle structure est un processus long, surtout d’un point de vue administratif. Il faut ainsi compter trois à six ans, dans la mesure où cela exige de trouver des partenaires financiers, le territoire qui convient,… La stabilité politique des acteurs locaux s’avère également un facteur favorable. Les maisons de santé constituent en outre une façon d’attirer les jeunes médecins vers les secteurs géographiques fragiles afin de garantir une offre de soins primaires. Elles satisfont de même les attentes des professionnels qui, travaillant alors d’une manière transversale, parviennent à marier leur pratique professionnelle à une certaine qualité de vie. Néanmoins, cela reste difficile d’ancrer des acteurs de la santé dans des territoires éloignés de tout. Il y a même une sorte d’effet de centralisation qui, à l’inverse, peut, quand les praticiens sont concentrés dans une commune précise, déstabiliser le reste du territoire.

Lire la suiteLes maisons de santé pour préparer l’avenir ?

Saint-Hubert fait son beurre !

5 millions d’euros, c’est la somme que le producteur de margarine de l’agglomération nancéienne a investit dans la modernisation d’une chambre froide, ainsi que dans une chaîne de production expérimentale destinée à la recherche et qui servira à développer de nouveaux produits. Ainsi, la chambre en question a vu sa surface augmenté de 4% et … Lire la suiteSaint-Hubert fait son beurre !

Forbach : l’Eurodev Center commence à porter ses fruits

Il y a tout juste un an, l’Eurodev Center, pépinière d’entreprises gérée par la société privée Interfaces, entrait en service du côté de l’Eurozone de Forbach, un site ayant pour vocation d’accueillir des firmes et des clusters spécialisés dans les technologies de pointe ou le développement durable. L’Eurodev Center abrite aujourd’hui trois jeunes entreprises, Ecosols, … Lire la suiteForbach : l’Eurodev Center commence à porter ses fruits

Bar-le-Duc aura son centre de recherche

La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Meuse construit actuellement à Bar-le-Duc un bâtiment de 1 100 mètres carrés destiné au CRITT TJFU (Centre Régional pour l’Innovation et le Transfert de Technologie « Technique Jet Fluide et Usinage) et qui abritera ses nouveaux laboratoires. Cet investissement s’élève à 1,2 millions d’euros.  Rappelons que le CRITT est, … Lire la suiteBar-le-Duc aura son centre de recherche

Fiscalité : médaille d’or pour Lemud

La commune de Lemud, paisible village mosellan de 300 âmes près de Rémilly, vient de battre un nouveau record. Le conseil municipal a en effet décidé d’augmenter les 4 taxes locales, à savoir taxe d’habitation, taxe sur le foncier bâti, taxe sur le foncier  non bâti et taxe professionnelle, de … 20% ! C’est à coup … Lire la suiteFiscalité : médaille d’or pour Lemud

Pôle de compétitivité : Materalia joue la carte de l’innovation

Materalia est le nouveau pôle de compétitivité issu de la fusion entre le MIPI lorrain et le P2MI champenois. Son siège est à Metz. En ces temps de crise, le pôle a décidé de faire le pari de l’innovation afin d’être compétitif et d’enclencher une véritable dynamique dans son sillage et dans ces terres où … Lire la suitePôle de compétitivité : Materalia joue la carte de l’innovation

Chambley : 20 ans déjà !

Pour fêter ses 20 ans, le Lorraine Mondial Air Ballons vient officiellement de rentrer dans le top 10 des évènements en France en termes d’affluence, d’après le classement établi par le secrétaire d’Etat français chargé du tourisme. Un beau cadeau d’anniversaire pour l’édition 2009 qui promet déjà pour l’occasion d’être somptueuse. Ainsi, il est d’ores … Lire la suiteChambley : 20 ans déjà !

Saint-Quirin en ordre de marche !

Les 30, 31 mai et 1er juin, la commune forestière et bucolique de Saint-Quirin, dans le Pays de Sarrebourg, accueillera le 3ème Festival Rando-Moselle. En 2008, ce festival international avait attiré plus de 10 000 marcheurs, démontrant ainsi le fort potentiel touristique du massif forestier. La renommée de Rando-Moselle dépasse aujourd’hui largement les frontières de notre … Lire la suiteSaint-Quirin en ordre de marche !

Lorraine : le monde agricole fait sa révolution

L’agriculture peut se targuer aujourd’hui d’être l’un des secteurs économiques ayant un fort réservoir d’emplois. En effet, si ces derniers chutent en ville, les campagnes embauchent à court et long terme. En Lorraine, le réservoir potentiel serait de 5 000 emplois, soit 20 % des emplois que représente aujourd’hui le monde agricole lorrain. Ainsi, contrairement … Lire la suiteLorraine : le monde agricole fait sa révolution

Appelez le V’élec

L’Usine d’Electricité de Metz (UEM) vient de lancer un vélo d’un nouveau genre, le V’élec. Il s’agit ni plus ni moins et comme son nom l’indique d’un vélo … électrique. Les feignants devraient adorer, les amoureux de la petite reine, peut-être moins. Si le concept paraît quelque peu révolutionnaire, ce n’est pas le cas du … Lire la suiteAppelez le V’élec

Lancement de la chaîne BLE Vidéos !

Le Groupe BLE poursuit son développement avec le lancement de la chaîne BLE Vidéos sur la plate-forme mondiale Youtube. Venez dès à présent visionner et partager les documents mis en ligne. Voici les liens : [gv data= »http://www.youtube.com/?v=m3J8CrTx6lQ »][/gv] http://www.youtube.com/watch?v=N23Ug2iunEI Les BLE, Pour le changement en Lorraine !

De nouvelles promesses

Des élus de tous bord de l’agglomération messine, dont le maire de Metz, se sont dernièrement rendus à Paris afin d’y rencontrer le directeur de cabinet du chef de l’Etat français et d’y obtenir des réponses quant aux restructurations militaires. Résultat des courses : de nouvelles promesses et l’annonce de la venue du président français avant … Lire la suiteDe nouvelles promesses

Polémique des collèges : le CG 57 contre-attaque

Le président du conseil général de la Moselle a récemment affirmé que « les décisions concernant les collèges messins, votées à l’unanimité par la dite majorité départementale, n’entrent pas en contradiction avec la lettre du premier ministre français ». Tiens donc. C’est nouveau, cela vient de sortir. Etrange. Le CG 57 n’aurait-il donc aucun véritable argument pour … Lire la suitePolémique des collèges : le CG 57 contre-attaque

Vosges : Le Nappage Moderne s’agrandit

Le Nappage Moderne situé à Granges-sur-Vologne vient tout juste d’inaugurer l’extension de ses surfaces de production, soit 3 000 m² supplémentaires, de stockage avec 2 000 m² de plus et sa nouvelle ligne d’impression flexographique six couleurs. A noter que cet investissement de 5,5 millions d’euros va générer la création de 30 emplois d’ici à 2010, dont … Lire la suiteVosges : Le Nappage Moderne s’agrandit

Spéculations et inquiétudes chez Daum

Le groupe AXA private Equity, principal actionnaire de la cristallerie Daum depuis 2000, cherche un nouveau partenaire pour accompagner le développement de l’entreprise. De là les interrogations de nombreux observateurs : s’agirait-il d’une cession ou d’une ouverture au capital ? Toujours est-il qu’un partenaire potentiel se serait d’ores et déjà manifesté. Il s’agirait ni plus ni moins … Lire la suiteSpéculations et inquiétudes chez Daum

Le jardin éphémère remplace le tapis floral

Le tapis floral, qui fleurissait chaque année et avec succès sur le parvis de la gare de Metz, a disparu pour d’obscures raisons idéologiques … Apparemment trop cher et trop gourmand en eau. En effet, ce n’était pas de cette manière que le maire de Metz imaginait l’écologie urbaine. Pour le remplacer, la municipalité a … Lire la suiteLe jardin éphémère remplace le tapis floral