Un nouveau pôle de compétitivité mondial sur l’eau ?

La Lorraine, associée à l’Alsace, pourrait accueillir un troisième pôle de compétitivité d’envergure mondiale. Ce dernier se concentrerait sur les problématiques liées à la qualité de l’eau. Le dossier, bien engagé, pourrait d’ailleurs figurer parmi les préconisations du préfet Blanc suite aux conséquences des restructurations militaires. La Lorraine deviendrait ainsi un territoire de recherche et de développement reconnu sur l’eau. Le pôle de compétitivité, dont l’initiative de création vient des Vosges, pourrait dans cette optique recevoir le label mondial. Ce qui ne serait guère étonnant dans la mesure où plus de 2 000 chercheurs et plus de 55 000 personnes travaillent dans le secteur de l’eau en Lorraine et en Alsace. Un tel pôle de compétitivité permettrait ainsi de donner encore davantage de visibilité à des compétences de niveau international. Il y a en effet le potentiel industriel, avec la présence de grands groupes axé sur les enjeux autour de l’eau comme Veolia, Suez environnement, Saur, ou encore Nestlé Waters à Vittel et son centre de recherche mondial, mais aussi Saint-Gobain PAM qui fabrique des tuyaux d’alimentation en fonte. La recherche émanant des universités de Strasbourg, Nancy, Metz et de Haute-Alsace est également à prendre en compte. Enfin, notons que le siège de l’Agence Française sur la Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) a son siège dans la cité ducale, tandis que l’Agence de l’eau du Bassin Rhin-Meuse est basée à Metz.

1 réflexion au sujet de “Un nouveau pôle de compétitivité mondial sur l’eau ?”

  1. Un developpement qui aura un effet positif sur ces region mais n’oublions surtout pas que l’eau est vitale. De ce point de vue, l’eau ne devrait pas etre enbouteillé pour la vente mais distribué à la population. Hélas aujourd’hui on ne s’en rend pas compte mais dans les années a venir ce sera la cause de guerres inombrables autour de la planète.
    A bon entendeur…

Laisser un commentaire