Un hiver rigoureux

La Lorraine n’avait plus connu un hiver aussi froid depuis 22 ans. L’exemple à Metz où la température moyenne affichait 1,1°C sur le thermomètre. Avec une telle moyenne, la première ville de Lorraine se trouve en dessous de la normale, établie à environ 1,6°C, ce qui tranche radicalement avec les hivers de ces dernières années. En effet, l’hiver 2006-2007, dont la moyenne se situait à 5,7°C, constitue toujours un record absolu de douceur hivernale à Metz et dans sa région. En fait, il faut remonter à l’hiver 1986-1987 pour retrouver un hiver plus froid que celui que nous venons de traverser. Cette année-là, la moyenne se situait à 0,7°C. L’analyse développée ici prend en compte les mois de décembre, janvier et février.

L’hiver 2008-2009 est également celui qui compte le plus grand nombre de jours de gelées depuis 46 ans. En effet, au 28 février, on en totalisait 61, la normale se situant à 43 jours. Du jamais vu depuis l’hiver 1962-1963. Cependant, cet hiver n’apporta pas son lot de température extrêmement basses comme les -17°C du 3 décembre 1973, ni les -20,1°C du 2 janvier 1971 et encore moins les -23,2°C du 17 février 1956, record absolu de froid mesuré à Metz.

Ainsi, avec 120 ans d’informations sur Metz, ce qui apparaît clairement aujourd’hui, c’est que la ville a gagné un degré sur un siècle. Ce qui équivaut à dire que Metz a maintenant le temps de Dijon.

Laisser un commentaire