Transports dans le Grand Nancy : les idées avancent

Depuis la parution d’un précédent article sur les transports, notamment ferroviaires, autour et dans l’agglomération nancéienne, les choses ont quelques peu avancées. En effet, le bassin de la cité ducale devrait bénéficier d’un ambitieux programme d’investissements portant principalement, comme nous l’avions laissé sous-entendre, sur le réseau de transports ferroviaires. Ce programme passera par l’acquisition de nouvelles rames, des travaux de désaturation des nœuds ferroviaires de Nancy-Frouard et Nancy-Jarville, ainsi que de la mise en place de billettique « SimpliCités » et d’une nouvelle tarification incitant à la mobilité par le Métrolor.

De même, une amélioration de l’accès aux gares SNCF par le réseau de transport urbain sera mise en œuvre, en termes de rabattement de dessertes STAN, afin de faciliter les correspondances d’un mode à l’autre, d’information coordonnée, pour proposer des renseignements pratiques et de billettique intégrée. 
Parallèlement à ces opérations, de nouvelles haltes SNCF seront implantées sur l’actuelle ligne entre Pont Saint Vincent et la gare centrale de Nancy, notamment à Vandoeuvre, Heillecourt, ou encore au niveau de l’Hôpital Central, en complément des gares existantes, dans le but de compléter le maillage ferroviaire et de proposer de nouveaux points d’accès au réseau Métrolor sur l’entrée Sud de Nancy où 45000 véhicules sont actuellement comptabilisés par jour. Dans ce cadre, l’aménagement de pôles d’échanges de proximité sera recherché aux abords des gares, notamment par la création de parking-relais, de solutions pour les modes doux, c’est-à-dire marche à pied et 2 roues, et d’espaces de desserte systématique des sites concernés par les transports STAN. 

En outre, un tram-train est envisagé dans l’optique de réaliser le bouclage Est de Nancy, de Jarville à Champigneulles. Un pôle d’échange serait par ailleurs créé à Saint Georges. 
Enfin, pour ce qui est de la Lorraine toute entière, la liaison Nancy-Epinal-Belfort serait à l’heure actuelle privilégiée pour le raccordement du TGV Est à la future ligne à grande vitesse Rhin-Rhône. Les décideurs doivent prochainement se rencontrer afin de monter le projet. Une attention particulière est également portée sur l’aménagement d’un canal Moselle-Saône. Ce formidable projet de liaison Nord-Sud constituerait l’unique jonction européenne et continentale entre la Mer du Nord et la Méditerranée. Une belle carte à jouer en perspective pour notre province. 

Laisser un commentaire