Marly : aménagements urbains en vue

La commune du sud de l’agglomération messine a plusieurs projets dans ses cartons : celui de la création d’une Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) devant urbaniser le secteur du stade Paul Joly. L’ancien stade Jeanne d’Arc d’une superficie de 3,1 hectares doit être lui aussi urbanisé avec la construction de logements de type seniorial. Concernant le premier projet, la Communauté d’agglomération de Metz Métropole (CA2M) réalisera le diagnostic archéologique et un plan topographique du site sera effectué. L’espace à aménager comprend les terrains communaux du stade Paul-Joly et les espaces agricoles voisins, soit une superficie de 6,3 hectares. L’ambition de la municipalité est de répondre à une volonté de mixité sociale, aux obligations en matière de logements aidés, aux attentes en habitat adapté à la population âgée et à une nécessité de redynamiser la démographie de la commune qui est en train de repasser juste en dessous de la barre symbolique des 10 000 habitants. En effet, Marly a perdu 400 habitants en six ans, tandis que le parc de logements de la ville augmentait de 200 résidences principales. Cette évolution, qui s’accompagne d’un vieillissement rapide de la population, résulte principalement des choix d’urbanisme effectués par la commune depuis plusieurs décennies, à savoir, une croissance urbaine fondée essentiellement sur le développement d’habitat individuel pavillonnaire. Avec le départ des jeunes, la démographie s’inverse. Les élus doivent donc faire vite afin de maintenir les écoles. D’ailleurs, un promoteur serait peut-être prêt à aider au financement d’une salle pour le périscolaire avec l’extension de l’école Henrion.

Laisser un commentaire