La Smart ne connaît pas la crise !

Longtemps décriée et décrite comme vouée à l’agonie au moment où l’usine tournait à 10% à peine de ses capacités, la petite citadine produite à Hambach n’a jamais aussi bien marché. Dernièrement, les 1200 salariés du site travaillaient même en heures supplémentaires ! Un comble en pleine crise, notamment pour le secteur de l’automobile. L’ouverture de nouveaux marchés extrêmement porteurs comme en Chine et au Brésil permet d’expliquer cet engouement. En 2007, 102 000 véhicules sont sortis des chaînes de production contre 127 000 en 2008, soit une augmentation de l’ordre de 25% ! Un quart des modèles étaient alors destinés au marché américain, qui est devenu par la même occasion le troisième de la marque avec 25 000 ventes, derrière l’Allemagne et l’Italie. L’objectif de la direction est d’atteindre les 135 000 véhicules. La Smart connaît ainsi enfin son heure de gloire. Consommant aussi peu qu’elle ne pollue, facile à garer, le véhicule novateur imaginé par Nicolas Hayek, le créateur de la montre Swatch, et qui appartient aujourd’hui au géant Daimler-Chrysler, avait tout simplement 10 ans d’avance sur son temps.

Laisser un commentaire