Agglomération de Metz : quatre zones pour changer la donne

Quatre zones d’activités sont actuellement en cours  d’aménagement sur le banc de la Communauté d’Agglomération de Metz-Métropole (CA2M). C’est sur elles que mise la CA2M pour satisfaire l’ensemble de la demande foncière et offrir à Metz une véritable dimension européenne par la construction d’un projet urbain cohérent mettant en évidence les infrastructures économiques et culturelles de la cité, le tout dans un souci de complémentarité.

La première de celles-ci se trouve dans le quartier de l’Amphithéâtre, à proximité immédiate de la gare de Metz. C’est là que se construit le Centre Pompidou Metz, qui attend la livraison de ses 8 000 mètres carrés de toiture prévue pour cet été. Pendant ce temps, les abords du Centre vont progressivement être aménagés. Ainsi, après l’ouverture du parking de 700 places, ce sont les travaux du parvis et des jardins qui vont débuter au printemps avec pour principal objectif la mise en scène du Centre Pompidou Metz. Bientôt, un centre des Congrès, peut-être une médiathèque et des ensembles d’immeubles bâtis selon le principe de la mixité urbaine sortiront de terre. 96 000 mètres carrés d’activités vont être commercialisés au fil des années. Parallèlement, la ville poursuit son travail avec les opérateurs sur les premiers îlots de la ZAC, dans l’optique de réaliser un ensemble cohérent de bureaux, commerces et logements. De très nombreuses grandes entreprises ont déjà fait part de leur désir d’y installer leurs sièges ou leurs directions régionales et de profiter de ce cadre de travail exceptionnel, dans lequel la démarche environnementale est omniprésente. Enfin, notons que la future Avenue de la Seille, qui assurera la connexion du quartier aux principaux axes routiers, va être prochainement mise en chantier.

Autre zone qui mise également sur le développement durable, le Technopole 2 de Metz sur près de 110 hectares à l’arrière du Fort de Queuleu. Celui-ci se veut être une véritable pépinière d’entreprises dynamiques qui misent sur les fonctions de recherche et de développement. La mise en chantier du Technopole 2 permettra par conséquent de redéployer l’offre économique sur la base de filières innovantes. Des logements seront également intégrés afin de créer une continuité du tissu urbain par rapport au Hameau de Grigy. Un parc sera en outre aménagé au cœur du Technopole 2, à la manière d’une coulée verte et aura pour fonction de drainer les eaux de pluies du secteur. Il contribuera également à créer une autre continuité, cette fois avec le Golf du Technopole. A la périphérie de ce parc, nombre d’équipements de service aux entreprises seront implantés. A noter, que le Technopole 2 sera raccordé au futur TCSP (Transport en Commun en Site propre) de manière cadencé et que les premières commercialisations sont envisagées dès 2011.

A quelques encablures de là et toujours dans le secteur de la recherche et de l’innovation, mais dans un autre domaine, celui de la santé, la zone de Mercy devrait séduire nombre d’investisseurs. Desservie par le futur TCSP de l’agglomération et accueillant le nouvel hôpital public de Metz et sa maternité (près de 300 millions d’euros d’investissements du CHR de Metz-Thionville), elle se situe au cœur d’un espace en plein essor, à la fois sur le territoire de la CA2M, mais aussi sur celui de la communauté de communes du Val Saint-Pierre.  Elle devrait être la zone de tous les records. Des laboratoires de recherche y sont espérés, mais il n’y aura ni logement, ni commerce. L’aménagement s’effectuera en plusieurs phases. La mise en vente des parcelles débutera en mai 2009, la voirie primaire devrait être terminée fin 2009 et les premiers permis de construire délivrés début 2010. L’objectif étant de vendre des terrains équipés et que les premières entreprises soient installées en 2012, au moment où l’hôpital ouvrira ses portes.

Enfin, la zone de Lauvallière, entre Nouilly et Vantoux, constitue la quatrième zone de développement économique sur laquelle mise la CA2M. Ce vaste espace de 70 hectares accueillera le nouvel hôpital privé de Metz, à savoir l’Hôpital Robert Schuman sur 12 hectares. Le reste de la zone sera consacré au secteur secondaire. Même si de petites parcelles seront également commercialisées, de très grandes entreprises ayant des besoins importants en termes de surfaces y sont attendues.      

3 réflexions au sujet de “Agglomération de Metz : quatre zones pour changer la donne”

  1. Bonne idée que cet inventaire des projets d’aménagements de ZAC.
    Simplement, j’emploierais plutôt le conditionnel pour beaucoup d’entre eux.
    Cela fait 15 ans que l’on entends causer à Metz de la ZAC de l’amphithéâtre. L’implantation du CPM été censé faire enfin décoller les projets de ce nouveau quartier hors constatons que ce n’est pas le cas.
    Comme vous le dites, le projet de médiathéque qui faisait l’originalité et la force du CPM est abandonné quant aux 96 000m² de bureaux, commerces et logements, c’est toujours et encore au stade de projets et rien n’est programmé pour le moment (il me semble?) à part un seul îlot de modeste emprise.
    Est-ce bien d’ailleurs le moment ? Est-ce raisonnable en ces temps de crise de développer commerces et habitats? (regardez les premieres difficultés au Plaza1&2 à Belval) et surtout Metz sera bientôt confronté à la gestion de ses futures friches militaires, quelle insertion de cette question au niveau de l’agglo toute entière?
    J’aurais souhaité plus de recul et d’analyse avec cet article.

  2. On dirait la plaquette publicitaire d’un lotisseur ou groupement d’investisseurs cet article 😉
    « De très nombreuses grandes entreprises ont déjà fait part de leur désir d’y installer leurs sièges ou leurs directions régionales et de profiter de ce cadre de travail exceptionnel, dans lequel la démarche environnementale est omniprésente »
    « …a zone de Mercy devrait séduire nombre d’investisseurs. »
    merci pour l’info en tous les cas !

Laisser un commentaire