Et la mine reprend vie !

L’Atelier Mémoire Ouvrière de Neuves-Maisons fait désormais visiter la mine aux curieux. Installé Place de la gare à Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle), ce centre a pour but d’entretenir la mémoire de la mine de Maron – Val de fer. Ainsi ces passionnés ont entrepris de rendre accessible au public une partie de la mine, afin de la faire faire visiter par d’anciens mineurs reconvertis pour la plupart dans le tourisme. Ils font découvrir à des groupes de 12 à 25 personnes quelque 400 mètres de galeries. C’est l’occasion d’avoir un aperçu de ce à quoi pouvaient ressembler les conditions de travail des mineurs. L’humidité et la fraîcheur règnent. Le cadre est magique, dépaysant, presque surnaturel même dans ces entrailles de la terre. 

Pour le moment, l’éclairage se fait encore à l’aide d’un groupe électrogène, en attendant l’arrivée prochaine de la fée électricité dans les galeries. Mais la mine de Neuves-Maisons est un vaste chantier, car il faut solidifier certaines parties en vue de les sauvegarder et de les ouvrir aux visiteurs. D’ailleurs, des galeries ont déjà été refaites à l’identique, avec des piliers en bois. On peut même retrouver le coin casse-croûte des mineurs, fidèlement reconstitué. Enfin, au détour d’un couloir sont installées deux statues de Sainte-Barbe, la patronne des mineurs. Comme quoi, le tourisme est vraiment la troisième voie de la Lorraine qui fera ressusciter sa mémoire et son histoire. Ou quand la mine devient musée.

Laisser un commentaire