Une relève pour l’armée à Bitche ?

L’Allemagne de la chancelière Angela Merkel se dit prête à déployer une unité de la Bundeswehr de manière permanente en France, une première depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et qui a le mérite de rallumer la flamme de l’espoir à Bitche. Pourtant, les différentes sources se contredisent. Il pourrait s’agir de la Brigade franco-allemande (BFA) qui compte aujourd’hui 2800 soldats allemands et 2300 soldats français et dont le redéploiement de l’autre côté de la frontière pourrait intervenir à l’occasion du vingtième anniversaire de la création de la BFA en octobre 2009. Il s’agirait cependant d’une petite unité, sans doute de la taille d’un bataillon, mais qu’importe. Cependant, selon certaines informations, la ville retenue pourrait être de Metz, très touchée par les restructurations militaires, ou … Strasbourg, épargnée, mais qui dispose encore d’un autre avantage, celui d’abriter l’Etat-major de l’Eurocorps. Autour de la citadelle de Bitche, chef d’œuvre de l’art militaire, on préfère se fier aux intentions et aux promesses du gouvernement français. Un bien maigre espoir du fait des antécédents de Gandrange  mais qui fait toujours vivre la paisible cité fortifiée. Néanmoins si  les hommes de la BFA devaient débarquer en automne 2009, cela ferait la jointure avec la dissolution du 57ème régiment d’artillerie en juillet. Une armée chasserait l’autre en résumé. Un signe ?

Laisser un commentaire