Le miroir d’Esch-Belval prend forme

Le site de Micheville à Audun-le-Tiche, accueille depuis septembre dernier un nouveau centre de tri postal de 800 mètre carrés. 40 postiers issus des anciens sites d’Audun-le-Tiche et de Villerupt y travaillent désormais afin d’assurer la distribution du courrier sur 15 communes. Ce centre, qui a coûté à La Poste la bagatelle d’1,5 millions d’euros, constitue le premier bâtiment d’un projet couvrant près de 3,5 hectares. En attendant 80 autres destinés à l’habitat…

Face aux 400 hectares de friches industrielles  qui ont connu ces dernières années une véritable cure de jouvence au Luxembourg, il n’y avait rien de l’autre côté de la frontière en Lorraine. Dix ans à tâtonner, à se quereller, à évoquer ou non des projets, des perspectives dans lesquelles les différents interlocuteurs ne s’y retrouvaient pas tous. Ces contentieux appartiennent désormais au passé. En tout cas, pour le moment. Près de 1,2 millions d’euros ont été investit dans l’aménagement des 3,5 hectares du centre de tri postal, à travers la réalisation des voiries et de l’alimentation de la zone en haut débit. D’ici 2010, des bâtiments relais et des hôtels d’entreprise devraient voir le jour afin de rendre la zone attractive. La réalisation du contournement d’Audun-le-Tiche par le Conseil Général de la Moselle va également dans ce sens. De même, une ville nouvelle de 5000 habitants s’étendant sur les bancs d’Audun-le-Tiche, Villerupt et Russange, est dans les cartons afin de conserver un coût du foncier intéressant. Ainsi, 3000 mètres carrés de surfaces commerciales aux rez-de-chaussée et de l’habitat collectif au-dessus ont été imaginés. Cela donnera certainement un peu plus de poids au côté lorrain face au « monstre » Belval. En même temps, ce n’était pas difficile, puisqu’on ne partait de rien. Restera encore à combler les 270 hectares de la Zone d’Aménagement Différée (ZAD) qui s’étend entre le Luxembourg et ces futurs aménagements.

Laisser un commentaire