Vigilance et innovation chez Novacarb à Laneuveville-devant-Nancy

La société va augmenter de 33% sa capacité de production de bicarbonate de soude. Cette excellente nouvelle, dans un contexte économique particulièrement morose, vient s’ajouter aux quatre certifications, dont deux internationales, récemment obtenues par la soudière Novocarb. Tout en maintenant sa fabrication actuelle à partir du calcaire et du sel lorrains et sans amplifier les rejets salins dans la Moselle, l’entreprise va d’ici la fin de l’année passer à une production de 60 000 tonnes de bicarbonate, produit à plus forte valeur ajoutée, soit donc une hausse de 33%. Le bicarbonate de soude est destiné à l’environnement et au marché de la nutrition animale. En effet, son utilisation est à la fois croissante et massive dans la purification des fumées d’incinération, car ce composé chimique permet d’en atténuer l’acidité. En ce qui concerne l’alimentation, le principe est le même que chez l’homme. Il s’agit d’administrer le bicarbonate aux bêtes pour réduire leur acidité gastrique.

Enfin, Novacarb annonce pour 2010 la construction d’un atelier d’une capacité de 50 000 tonnes, spécialement dédié à la fabrication du bicarbonate. Cette décision, qui représente pourtant un investissement de 15 millions d’euros, ne créera malheureusement pas d’emplois supplémentaires sur ce site regroupant déjà 310 personnes.

1 réflexion au sujet de “Vigilance et innovation chez Novacarb à Laneuveville-devant-Nancy”

  1. Novacarb a décidé d’investir plusieurs millions d’euros sur son site de La Madeleine-devant-Nancy, le plus important de la société avec 300 salariés et 120 millions d’euros de chiffre d’affaires. Après avoir doublé en 2011 la capacité de production de bicarbonate de sodium, qui est passée de 50 000 à 110 000 tonnes, il s’agit de l’augmenter encore de 30 000 tonnes, afin de répondre à la demande toujours plus forte dans les domaines de la santé, de l’environnement, de l’industrie agroalimentaire, de la nutrition animale, de la pharmacie, des détergents et de la purification des fumées acides des incinérateurs d’ordures ménagères. Ce composé chimique traditionnel est également très utilisé dans le verre, pour lequel la soudière de La Madeleine livre près de 100 000 tonnes, notamment à Saint-Gobain, ainsi que dans la dialyse rénale, où il est en pleine croissance, de plus 10 % par an. Dans la mesure où l’entreprise est capable de produire des granulométries très précises, elle enregistre des commandes importantes de l’international. Ce sont des produits à forte valeur ajoutée.
    Une fois cette nouvelle extension achevée, le site lorrain deviendra le second producteur européen de bicarbonate. Cet investissement conforte et pérennise l’usine.
    Il ne reste d’ailleurs plus que deux soudières en France, celle de La Madeleine et sa voisine de Dombasle qui appartient à Solvay Carbonate, au cœur du bassin salifère de Meurthe-et-Moselle.
    Rappelons que Novacarb est un acteur européen reconnu de longue date pour la qualité de sa production de carbonate de soude léger et dense. L’entreprise se distingue dans toute une gamme de produits d’application à base de bicarbonate de soude.

Laisser un commentaire