Houdelmont montre la voie

La petite commune meurthe-et-mosellane de 230 habitants dit finalement non à l’installation sur son banc d’un site de stockage de déchets radioactifs à faible activité et à longue durée. Houdelmont ne sera donc pas retenu par l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) au grand soulagement de ses habitants. La commune revient ainsi sur sa décision du mois dernier, qui avait débouchée sur un accord de principe. En effet, le conseil municipal s’était d’abord déclaré favorable au projet.  Selon les dires du maire, M. Peultier, le conseil s’est cette fois prononcé en connaissance de cause.

Nous avions déjà tenté d’alerter l’opinion publique sur le risque de voir devenir notre Lorraine la poubelle nucléaire de la France dans un précédent article. Pour le Groupe BLE Lorraine, c’est clair, la petite commune d’Houdelmont montre, par son refus catégorique, la voie à suivre. Espérons que les autres communes lorraines concernées en viennent à la même conclusion.  

1 réflexion au sujet de “Houdelmont montre la voie”

  1. A l’unanimité des neuf membres présents et représentés, le conseil municipal de la commune de Grand, dans les Vosges, est revenu le 4 juin 2014 sur l’avis favorable donné à l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs (ANDRA) par le précédent conseil le 2 juillet 2008. Grand n’est donc plus candidat pour accueillir un centre d’enfouissement des déchets nucléaires faiblement actifs et à vie longue (FA-VL).
    La délibération a été accueillie par des applaudissements nourris du public.

Laisser un commentaire